Académie Pokémon

Bienvenue dans cette académie du monde des pokémons. Située dans la région de Sinnoh, elle accueille les dresseurs, coordinateurs et toutes les autres personnes passionnés par les pokémons de toutes les régions. A vous de vivre votre aventure !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Et bien me voila...[Libre =D]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gockin Firerun
Dieu de l'Amour
avatar

Messages : 343
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 25

Feuille de personnage
Relations ::
Pokémons:

MessageSujet: Et bien me voila...[Libre =D]   Mer 24 Juin - 17:53

Je traversais les routes en les transpercant...comme flèche qui transperce le coeur d'un ennemi...mon cheval mécanique que l'on appelle moto allait à une vitesse incroyable, même moi je n'en revenais pas, cet engin en avait plein le ventre, mais bon, pas interessant de décrire mon bolide, bien que beau vaut mieux pas en parler pendant une eternité...passons au sujet principal, moi, Gockin Firerun, fils d'Oiyon Firerun, le membre de la Team Death, défunt aujourdhui...j'ai hérité de son Snatcheur, du moins, je l'ai pri sans demander à qui que ce soit quoi que ce soit, je l'ai prit point barre...on m'appelle : le guerrier à la coupe écarlate, saloperie de cheveux, pourquoi Ryû, Hana et Anobi ont les ont noirs et moi je les ai rouges ? de naissance en plus, qu'on ne vienne pas me mettre le coup de la teinture, déjà fait, ah si, Hana a UNE mèche rouge...mais bon comparé à moi qui ai toute la chevelure ca tient pas vraiment la route...en parlant de la route, je suis sur une route a je ne sais quelle vitesse par heure et elle fait voler mes cheveux, j'adore ca, mes yeux qui sont rouge sang éclatant adorent la vitesse, mais je les ai mis sous des lunettes de moto noires avec des éclars rouges sur les cotés, c'est classe, d'ailleurs en parlant de classe, je m'apprete à rentrer en 3ème année dans une école Pokémon de Sinnoh, ma mère m'a envoyé la-bas avec ma fraternité, je suis parti en premier, a croire que je sers d'éclaireur, l'ainé doit frayer un chemin pour les plus jeunes faut pas trop me prendre pour un imbécile, j'avais compris...c'est ça les parents, surtout les mères, faire foncer l'ainé pour laisser les suivants s'en sortir s'il y a un probleme, après, si ça avait été mon père, ils nous aurait envoyé tous en même temps et ce serait arrangé pour pieger le chemin, ben oui, un père comme le mien c'est pourri, méchant, perfide, fourbe, tout ce que vous voulez...mais bon, je n'aime pas trop parler de mon père qui est aujourdhui mort, j'aurai du le punir moi même, m'enfin c'est pas grave parce que j'ai son Snatcheur, et sans cette preuve, on ne pouvait pas le condamner a mort, mais on pouvait l'incarcerer à vie, je crois qu'il s'est suicidé...mais je m'en fous completement, place à Night, mon Evoli, je l'ai recueilli quand j'ai déménagé de Kanto à Johto, depuis on est unis comme les doigts de la main, d'apres ce que j'ai appris d'un ami de ma mère, il ne tardera pas à évoluer si je lui dit "Shin'yuu Itsumademo", ca veut dire "Ami pour toujours" en Japonais.J'ai déjà prévu de le faire évoluer peu de temps après mon arrivée à cette école, lorsque toute ma fraternité sera là ou quand je voudrais vraiment voir son évolution...c'est à dire à la prochaine pleine lune ou avant si Ryû, Hana et Anobi arrivent avant ce moment...tiens, en parlant de Night, le voila qui est accroché au siege passager à gouter la vitesse avec lui aussi des lunettes noires, il etait cool aussi, j'avais un tremblement d'excitation, je voulais arriver tout de suite...20 minutes plus tard, j'arriva enfin devant le lycée...j'arreta mon bolide noir aux éclairs rouges et en descendit, Night enleva ses lunettes noires, amplifie la force des Pokémon Ténèbres, pour le moment ce n'est qu'un normal...je pris sur mon dos ma valise affichant un sourire...mon Snatcheur encore dans les valises, etait déja chargé à bloc de Poké Ball, à croire qu'il a une reserve illimitée de Poké Ball, j'en ai jamais vu le fond, peut etre qu'il y a une mini usine a l'interieur qui produit des Balls ? je ne sais pas. mon portable sonna...Hana, ma petite soeur que j'aime tant.

Allô ?
Nii-san ?
Oui, c'est moi
C'est Hana
Oh, quelle bonne surprise, je viens d'arriver, tu m'appelles au bon moment
Super, tu as fait bonne route ?
Excellente, Night s'est mis à porter des lunettes de soleil, c'etait beau à voir
Haaan je voulais voir ça, moi
Comment ça se passe à la maison ?
Maman commence à se mettre en colère, Anobi et Ryû se sont amusés a mettre ses chaussures dans l'huile chaude
Bah, avec deux abrutis pareils...tu m'étonnes pas qu'elle pete une pile, sinon vous arrivez bientot ?
Je ne sais pas, Maman s'est mis en tête que je devais partir en même temps que toi deux jours après ton départ
Mettons ca sur le dos des deux clowns...
Oui, tu as le bonjour de Maman, Ryû et Anobi au passage
Quelle délicate attention, dis leur aussi de ma part
Ce sera fait, Nii-san, je dois y aller, tu m'appelles quand tu es installé ?
Je n'y manquerais pas, bonne journée Imoto
Merci, Au revoir, je t'aime tout fort, Nii-san
Moi aussi, Imoto, Au revoir

J'embrassa le combiné comme à mon habitude, Hana est ma petite soeur, Ryû et Anobi qu'elle a mentionné sont nos frères, Ryû c'est mon frère cadet et Anobi le jumeau d'Hana...deux imbéciles profonds, seuls elle et moi sommes sortables, je me souviens d'ailleurs d'un mini attentat qui s'était passé, mais ceci est une autre histoire...je jeta un regard à Night et après avoir mis un anti-vol à ma moto, je partis en direction du bâtiment...
Revenir en haut Aller en bas
Kajin' Yuta
Déesse de l'Amour
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 23

Feuille de personnage
Relations ::
Pokémons:

MessageSujet: Re: Et bien me voila...[Libre =D]   Ven 26 Juin - 21:41

Kajin' courait à en perdre haleine. Elle avait faillit être en retard... Le train de Safrania, elle avait été à deux doigts de le rater. Et après le train, c'était le bâteau qu'elle avait faillit manquer. En somme, elle ne faisait que courir depuis deux jours. Elle traversa la forêt au pas de course. Elle allait entamer sa deuxième année d'étude Pokémon, mais c'était sa première année à l'Académie. Et c'était aussi sa première année avec un Pokémon. SA Pokémon ! Elle l'avait d'ailleurs surnommée, bien qu'elle ne soit pas sa pokémon à la base. Bien entendu, elle avait choisit le surnom vite, en fonction du caractére de la petite renarde. Suano était donc le premier mot sortit, soulignant la docilité et la timidité de la canidé. Enfin, docilité, ça restait à voir... La seule fois où elle l'avait sortit, elle s'était mise sur le dos, quatres pattes en l'air en gémissant, comme pour demander grâce. Du coup, elle gardait la Pokémon dans sa sphère, pour éviter d'avoir à lui courir après. Elle ne savait pas quoi faire pour éviter de lui faire peur... On pouvait dire que les relations entre elles commençaient sur un mauvais pied. La jeune fille finit par arriver près de l'Académie. Elle se courba en deux, inspirant et expirant bruyamment, reprenant son souffle. Elle n'avait jamais été très sportive, et cette course pour arriver à l'académie l'avait épuisée. Elle finit par se redresser, inspira et bloqua, pour reprendre contenance. Une fois prête, elle souffla, se vidant les poumons. Puis, serrant sa Poké Ball dans sa main, elle franchit la grille et s'avança. Néanmoins, elle se demandait si elle ne devait pas sortir sa Pokémon... En effet, la petite renarde allait elle aussi vivre ici et qui plus est, avec la dresseuse. Donc, autant sympathiser... Cependant, elle avait peur de devoir courir après elle... La jeune fille soupira et rentra à l'intérieur du bâtiment, jonglant avec la sphère. Finalement, elle fit sortir la renarde. Ce qui fut une royale erreur... Lorsque la lumière blanche se dissipa, la boule de poils à la fourrure ocre s'ébroua un peu et regarda autour d'elle. Au début surprise, elle fut vite... intimidée par son nouvel environnement. Trop de bruits, d'odeurs inconnus, dans un endroit inconnus. Elle voulut faire demi-tour et s'enfuir, mais elle aperçut l'humaine devant elle et prit encore plus peur. Au début tétanisée, elle reprit ses esprits en voyant la Bipède s'avancer vers elle.

"Piiiiiiiix...!"

Elle se tassa sur elle même en gémissant. Et elle détala vers l'intérieur du bâtiment. Kajin' la poursuivit, se remettant à courir. Elle poursuivit la renarde rouge dans le hall d'entrée bourré de monde, ce qui ne faisait qu'angoisser la Pokémon, qui gémissait en cavalant. Elle freina des quatres pattes en voyant un véritable mur humain se dresser devant elle, visiblement devant la porte du secrétariat. Elle glapit de peur et allait percuter la masse de corps, lorsque deux mains la saisirent sous les pattes avant et la soulevèrent de terre. Elle ferma les yeux, avant de se sentir vaguement secouer. Lorsqu'elle rouvrit l'une de ses prunelles bleutés, elle apercevait un... un garçon visiblement, avec quelque chose de bizarre sur le bras. A ses pieds, un Evoli. Sa dresseuse se passait une main dans les cheveux, visiblement un peu sonnée.

"Dé-Désolée, Suano m'a echappée..."
Revenir en haut Aller en bas
Gockin Firerun
Dieu de l'Amour
avatar

Messages : 343
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 25

Feuille de personnage
Relations ::
Pokémons:

MessageSujet: Re: Et bien me voila...[Libre =D]   Lun 29 Juin - 14:42

J'étais là, dans un couloir, sans trop savoir quoi faire, un nouveau j'étais et point facile de se retrouver etait, et oui, même les meilleurs guerriers ont leur moment de secherie, ah bah tiens, je fais tous les langages, soutenu, familier, courant, grossier, barbaries, avec moi, point nous sommes vernis...remarquez j'aurai pu finir comme Ryû ou Anobi : Totalement inculte; tiens d'ailleurs ca me rappelle un truc...

Début du Flash Back :
C'était l'anniversaire d'Anobi, Ryû lui tendit une Poke Ball
Tiens, je savais que tu aimais les Pokémon Electrique
Apres avoir pri la Poké Ball, Anobi fit sortir le Pokémon...d'un air un peu en colère il répondit à Ryû
C'est pour ca qu(tu m'offres un Fantominus ?

Fin du Flash Back

Que voulez-vous, des infirmes comme ça c'est dur a trouver et j'ai eu le manque cruel de bol d'en avoir 2 comme frères...et pour rien arranger ma mere s'est faite comme qui dirait verbe et couleur dans le meme mot, je deteste ce verbe, alors je ne l'emploirai pas...je vis alors débouler un Goupix, apparament très peureux, je prévena Night du regard qu'il ne devait pas attaquer, après tout ce n'est qu'un Goupix pas dangereux pour 2 sous c'est alors qu'une fille vint rattrapper ce Pokémon Feu que j'aime beaucoup. en effet, le Goupix est un des premiers Pokémon Feu que j'ai vu , tres exactement le 3 eme : le premier fut Pyroli, le second fut Caninos et le troisieme Goupix, je ne dirai pas les autres non plus...pour en revenir à cette fille, je la trouvais comme qui dirait...mignonne, belle, l'air amicale, il fallait que je la connaisse un peu, je devais absolument me faire des relations ici, commencons donc par cette charmante demoiselle; je cacha habilement mon petit appareil au bras avant de l'entendre dire que Suano lui avait échappé...moi je veux bien mais c'est qui Suano ? Ah sans doute le Goupix, beau surnom


Oh c'est pas grave, j'adore les Goupix, très joli ce nom que tu lui as donné...et le tien c'est quoi ?

Je commencais fort par ça, bon je n'esperais pas la draguer ou quoique ce soit d'autre dans le genre, commencons d'abord par petit, avant de devenir un Dracaufeu, petit Salamèche, deviens un Reptincel, c'est ce que disait mon père...m'enfin bon maintenant qu'il est quinze pas sous la terre ne parlons pas de lui...Night s'approcha du Goupix et frotta sa tête contre celle du Pokémon Feu, mon élément préféré au passage...ce dernier avait l'air d'apprécier, deux Pokémon mignons comme ceux là c'est rare pour moi, a part pour les Evoli de mes frangins...je surenchéris en lui disant

Au fait, moi c'est Gockin et lui c'est Night, on est nouveau ici, et toi ?

Je souriait chaleureusement à la jeune fille en attendant patiemment une réponse de sa part...
Revenir en haut Aller en bas
Kajin' Yuta
Déesse de l'Amour
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 23

Feuille de personnage
Relations ::
Pokémons:

MessageSujet: Re: Et bien me voila...[Libre =D]   Lun 29 Juin - 16:39

[HRPG : Désolée d'avoir posté, si ça dérange, je supprime ><]

La jeune renarde se recroquevilla sur elle même, se collant contre la poitrine de sa dresseuse. Elle était effrayée, elle détestait voir autant de monde devant elle... Elle avait peur des humains... Enfin, à dire vrai, elle pouvait avoir peur d'un brin d'herbe qui bougeait un peu sous la brise... Elle se tassa sur elle-même, plantant ses griffes dans le bras de sa dresseuse qui la tenait. A dire vrai, elle préfèrait être dans les bras de cette fille, plutôt que dans ceux d'un inconnu, ou pire, dans ceux de ses anciens maîtres. Seul l'Evoli lui semblait sympathique... et encore, elle ne le connaissait pas vraiment... Elle s'accrocha un peu plus à sa dresseuse, bien qu'elle mourrait d'envie de prendre les pattes à son cou, et de vivre loin d'ici.

Kajin' regarda le jeune homme, qui se présentait. Il avait des allures un peu étrange, mais semblait sympathique. Et il avait son charme, à sa manière. Enfin, pour le moment, la question n'était pas aux problèmes de coeur... Elle aurait un moment pour penser à ça, après tout, elle avait plus d'une année devant elle. Elle se passa une main dans les cheveux, un peu gênée de l'avoir percuté par inadvertance. Enfin, il ne semblait pas méchant, loin de là. Elle eut un sourire, n'ayant pas remarquer l'objet métallique qu'il avait au bras.

"Moi c'est Kajin', Kajin' Yuta. Et Suano, c'est ma Goupix, comme tu as pu le constater. Merci pour le compliment."

Elle espèra brièvement qu'il ne connaisse rien au nom des "Yuta", qui avait fait tout de même un peu de bruit, notamment grâce à sa mère qui faisait la couverture des magazines pour la mode, et de temps en temps, pour les coordinatrices, ou son père, dans les revues scientifiques, des fois... Néanmoins, elle eut un petit sourire. Elle avait choisi le surnom de sa Pokémon un peu au feeling, ce n'était pas totalement un hasard, mais ce n'était pas totalement voulu non plus. Elle poussa un soupir, et cala un peu plus la renarde contre elle. Elle sentait les griffes effleurer sa peau, et elle commençait à se dire qu'elle n'allait pas réellement s'en sortir avec une créature aussi craintive. Après tout, elle n'était pas une experte en relation sociale.

"Je suis tout de même désolée de t'avoir bousculé, Suano est très très peureuse et elle a prit la fuite en entrant ici, à cause de la foule... J'ai voulu la ratrapper et je n'ai pas regardé devant moi."

Elle ne tenait pas à se faire d'ennemi dés le départ, ou à s'attirer les foudres des surveillants. Pour celà, elle maintenait fermement sa Goupix contre elle, sans l'étouffer. Visiblement, l'Evoli appelé "Night" était assez calme et détendu, se fichant royalement du monde autour de lui, tant que ça ne l'atteignait pas directement. La renarde elle, s'agitait, glapissait et gémissait, en tentant de se défaire de l'emprise de sa dresseuse. Mais impossible, Kajin' la tenait que trop bien... Par contre, la jeune fille était un peu songeuse.

"Alors toi aussi tu es nouveau ? Je suis en deuxième année dans la chambre... RO1, classe "Herbe Folle". Je suis en deuxième année. Et toi ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et bien me voila...[Libre =D]   Mar 30 Juin - 15:20

[ Vous le dites si je gène, c'est pour éviter de créer un nouveau topic ^^ ]

Les portes du hall s'ouvrirent en grand, laissant paraitre un homme aux traits jeune et tranquilles. La lumière semblait envahir son dos et son corps formé une masse noir dont on ne pouvait pas distinguer beaucoup de détails.
Il semblait porté un manteau, ou une cape de voyage qui voletait grâce à la fine brise extérieur. A ses cotés se trouvaient un animal sur ses quatre pattes qui, par son pelage, flamboyaient à ses cotés. Une masse ronde et cannelés trônait en son postérieur.

Les deux formes se dessinèrent plus facilement quand il rentrèrent dans la salle bondé de gens, pour la plupart il y avait des élèves, et il fut étonné d'en voir autant, on lui avait dis que les classes était composé d'un maximum de 7 élèves, il devait certainement y avoir plus de profs qu'il ne le pensait.
La kyuubi fixait les gens un par un avant de suivre son maître, laissant voleter ses queues comme si ce n'était que de simple ruban de soie blanche. D'ailleurs il semblait que ses pattes était ornées de délicat petit bout de tissu blanc qui semblait en suspension dans les airs, comme si l'aura mystique du pokémon les maintenaient ainsi en latence.

L'homme se dirigea vers le bureau d'accueil, un air sérieux et serein. La femme de l'accueil lui tendit un formulaire, ou plutôt une sorte de fiche, il la remplit sans plus tarder, sortant un stylo marqué de l'emblème de sa famille. En trois temps, trois mouvement il avait bien rempli ce formulaire d'arrivé et de confirmation. Voila, maintenant c'était officielle, il faisait parti de l'équipe enseignante de ce lycée et donnerai des cours sur l'histoire de ce monde.

Il semblait fixer la foule, il dominé la plupart des personnes d'une bonne tête, normal, c'était un adulte, mais sa Feunard semblait impressionné bien plus, pokémon de multiples mythes et légendes.
L'homme repéra un peu les lieux, et les élèves, la plupart ne semblait pas posséder de pokémon, ou plutôt ne les laissait-il pas à l'extérieur, contrairement aux siens qui se trouvaient perpétuellement hors de leur ball.
Le Kabuto était accroché à son bras droit, comme une simple garde, sauf que sous sa cape personne ne pouvait le remarquer, sauf s'il venait à lever la main. Quant-à l'Anorith, ce dernier s'était ventousé dans son dos, toujours cacher par sa cape, étant plus fin il ne se voyait aucunement.

Une jeune fille semblait tenir une petite Goupix qui semblait complètement apeuré par les personnes qui l'entouraient, en face d'elle, une jeune homme aux cheveux totalement rouge, il avait l'impression que des rubis parsemé son cuir chevelu. Il n'y avait pas forcément fait très attention mais Kitsune sembla s'approcher du petit groupe, certainement pour voir la Goupix.


"Ou vas-tu ?"
Revenir en haut Aller en bas
Hikaru Kanzaki

avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 29/06/2009
Age : 20

Feuille de personnage
Relations ::
Pokémons:

MessageSujet: Re: Et bien me voila...[Libre =D]   Mer 1 Juil - 6:56

    [J'me tape l'incruste =o flemme de créer un nouveau sujet =D Héhéh]

    Je marchais tranquillement avec mon bouquet de fleurs cueillies dans la main ... quand je venais de me souvenir que c'était aujourd'hui, que je partais pour Sinnoh ... Je courrais vite chez moi, pour quoi ? Pour prendre ma valise tiens ... Je l'attrapais de la main gauche, elle était à l'entrée, et au passage, de la main droite, je pris un chapeau qui allait bien avec ma robe que je mis sur ma tête. Medhyena me suivait où que j'allais, il faisait des ronds dans la maison quand je cherchais des choses dans tous les recoins. Ahh, je viens de me souvenir que le billet était dans ma poche ... Bref, je courrais vers le train, qui s'apprêtait à partir, je pouvais rentrer encore mais je trébuchais au dernier moment et le train partit.

    Attendez !

    Je courrais à côté du train, mais il prenait de la vitesse ... Donc je m'arrêtais, peu à peu. C'est pas grave, j'ai plus qu'à prendre le train suivant ... il vient dans une heure. Mince. Crotte. Tout ce que vous voulez, mais je serais au moins 3 heures en retard. Eh bien oui, de Hoenn à Sinnoh ça prend 2 heures pour le train et une heure d'où j'arrive jusqu'à l'académie. Enfin, d'après la carte. Je rappelais Medhyna dans sa Pokéball. Je tournais en rond. Je marchais autour d'une poteau. Je m'asseyais juste à côté d'un panneau. Je m'endormis sous mon chapeau. Ah, il arrive. Enfin ... Je montais dans le train, donnais mon billet et m'assis dans un compartiment plutôt vide. Je n'aime pas quand il y a trop de bruit ... J'aime le calme. Puis, je m'accoudais sur le bord de la fenêtre ... et je pensais à toutes ces choses qui peuvent arriver autant à moi qu'aux autres. C'est vrai, je ne devrais pas être malheureuse, il y a des tonnes d'autres personnes qui sont largement plus dans le besoin que moi ... Moi je sais faire des choses, je sais cuisiner, élever les Pokémon, je sais aussi soigner les gens et les Pokémon ... J'ai beaucoup de choses ... mais je ne me sens pas du tout heureuse. C'est comme s'il y avait un vide. Un très gros vide. Qu'est-ce que maman est devenue ? Elle est morte ... j'ai vu sa tombe au cimetière. Elle est à côté de celle de grand-père, bien sûr. Pff, je me fais trop d'illusions. Je vis trop dans les contes de fée. Il faut que je me reprenne ... mais avant, je vais dormir un peu ... un peu ... J'y arrive pas. Et puis, je tourne la tête et vis une petite fille me tirer la manche de ma robe.

    Madame vous savez pas où est ma maman ?
    Désolée petite, je ne sais pas.
    Je l'ai perdue dans le wagon là bas ...
    Alors allons-y.


    Elle me montra alors la porte qui menait au wagon à côté. Elle me prit la main et la serrait fort ... j'avoue que j'avais un peu mal. Je cherchais la maman de cette petite fille ... mais je ne sais même pas à quoi ressemble cette maman ... Elle doit vraiment être négligente pour perdre sa fille dans un petit train comme celui-ci. Nous traversions les compartiments, puis nous nous assîmes au point de départ. Et je vis une femme, plutôt jeune, assise dans un coin.

    Eh, ce n'est pas elle ta maman ?
    Si ! Merci onee-chan !
    De rien, allez, va la rejoindre ...

    Lorsque la mère vit son enfant, elle la prit dans ses bras très fort. La pauvre, elle doit vraiment être tête en l'air. Mes lèvres se tordirent en un petit sourire. Très petit. Je dis au revoir à la petite et revenais là où j'étais ... Medhyena dormait à ma place et était sorti de sa Pokéball ... Comment a-t-il fait ? Bon tant pis, je le plaçais sur mes jambes et il dormait si paisiblement ... comme si tout allait bien. Ce qui n'est pas vrai pour tout le monde. Ah, nous arrivions. J'ai passé une heure avec cette petite. Je pris Medhyena avec un bras et ma valise, et je sortais du train.

    Ouah, je ne savais pas que Sinnoh était une si belle région. En tous cas, il faisait beau, la végétation était très présente. Il y avait plein de fleurs, là où j'étais. Nous étions sûrement à Floraville. Et l'académie se trouve ... à quelques minutes d'ici. J'achetais un petit pot de miel pour mes Pokémons et le rangeait dans ma valise, et je cueillais quelques fleurs, elles avaient une si bonne odeur ... Bref, Medhyena s'était réveillé. Il marchait à côté de moi et n'était pas aussi excité que moi. Enfin, je n'ai jamais l'air excitée, je suis toujours calme. Au loin, j'entendis un bruit de moto. Il y a de ces engins dans une région aussi calme ? Bref, j'arrivais devant la grande porte, et la poussait. Mais il y avait quelqu'un derrière et je marchais sans regarder. Je le bousculais et m'excusais beaucoup trop de fois ... et j'eus peur qu'il ne comprenne pas bien le japonais.

    Sumimasen, sumimasen, sumimasen ...

    Bref, et puis je marchais tranquillement, suivie de très près par Medhyena dans le hall d'entrée, il y avait un peu de monde ...

    Euh ... savez-vous où se trouve l'infirmerie ?

    Comme ça, j'avais l'air d'une étudiante avec mon mètre cinquante six ... Ahh je suis trop petite, quelle arnaque ...


Excusez de la qualité mais faut dire, je suis nulle è_é ! Je devrais compter les lignes là xD
Revenir en haut Aller en bas
Kajin' Yuta
Déesse de l'Amour
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 23

Feuille de personnage
Relations ::
Pokémons:

MessageSujet: Re: Et bien me voila...[Libre =D]   Mer 1 Juil - 16:28

[Perso, ça me dérange pas moi =D]

Ohlàlà... Là, les choses se corsaient de plus en plus. Non pas que l'arrivée des deux inconnus la gênait, non, là n'était pas le problème. Le problème, c'était... Suano. En voyant l'arrivée d'une splendide renarde, qui se déplaçait avec grâce et assurance dans la foule, ses neuf queues flottant dans l'air avec grâce, suivi de son dresseur, un humain de plus. Pas spécialement impressionnant, (elle trouvait personnellement que celui avec un Evoli faisait bien plus peur) et à l'air assez gentil, il était tout de même quelqu'un de plus qui s'approchait d'eux et semblait s'intéressait à elle, elle la renarde trouillarde cachée dans les bras de sa dresseuse. Et là une troisième personne assez petite (décidément, elle était vraiment apeurée et impressionnée par le garçon aux cheveux flamboyants) et relativement calme venait, avec un Medhyena à ses côtés. Du coup, la renarde était complétement tendue. Elle s'agitait, remuait, donnait des coups de ses pattes. Elle voulait se sauver, quitter ses bras qui la retenait, l'empêchait de se cacher. Au fur et à mesure que le cercle se resserrait, elle sentait la peur croître en elle. Sa dresseuse la caressa doucement, mais cela ne la calma pas. Elle avait trop peur pour faire attention à ce genre de chose... Lorsque la Feunard approcha son museau, et que la jeune demoiselle demanda où se trouvait l'infirmerie, elle poussa un cri et planta ses crocs dans le bras de la jeune fille... qui desserra son étreinte. Libérée de cet étau, la boule de poils ocre sauta des bras de l'humaine,zigzagua entre les jambes pour ne pas se faire attraper. Et fila le plus loin possible de l'Académie. Dans sa course, elle se rendit compte q'elle allait droit au coeur du bâtiment. Faisant demi-tour, elle retourna sur ses pas à toute allure. Kajin' se prépara à la réceptionner. La renarde courait vers eux, lorsqu'elle vit la main de sa dresseuse se mettre pile poil devant son museau. Par réflexe, elle happa la chair pour la relâcher quelques secondes plus tard. Mais l'effet survenu fut celui qu'elle voulait. La barrière se retira, sans qu'elle n'ai à trop perdre de sa vitesse. Elle accéléra, sortant dehors.

"Excusez moi, je reviens..."

Et elle se lança à sa poursuite. Cependant, elle allait bien moins vite qu'une créature totalement effrayée dans cet endroit. Heureusement pour elle, quelqu'un lui vint en aide. Avant qu'elle n'ai pu faire quoi que ce soit, elle vit un éclair brun fuser devant elle, et rattraper la Goupix. Cette dernière accéléra, se retrouvant dehors. Mais l'Evoli, plus rapide et plus calme, lui fit une queue de poisson, forçant Suano à s'arrêter. Elle freina, pour ne pas percuter Night. Elle ne tenait pas à se le mettre sur le dos... Sa dresseuse tomba à genoux derrière elle, à bout de souffle. Elle n'avait vraiment aucune endurance et un niveau en sport pitoyable. Elle posa sa main sur le corps de la renarde tremblotante et haletante.

"Suano... Pourquoi...?"

En effet, bien qu'elle ai en quelque sorte, volé sa Pokémon, elle ne voulait pas l'effrayer, et pensait encore moins lui infliger une quelconque torture. Peut-être qu'elle n'était pas celle qu'il fallait pour elle... Au pire, une fois qu'elle aurait capturé son premier Pokémon, elle la relâcherait... Peut-être. A moins, qu'il n'y ai quelque chose d'autre derrière, elle ne savait pas de quoi son père où les scientifiques étaient capables à la Sylph SARL, dans le secteur de son paternel. Elle poussa un soupir, et ramena la jeune créature contre elle, contre sa poitrine.


"Au fait... merci Night. Merci beaucoup... pour ton aide."

L'Evoli inclina la tête, et se détourna. Elle aperçut une paire de chaussure devant ses yeux, et se releva, pour ne pas paraître ridicule. Au moment où quelqu'un d'autre se penchait. Elle ne comprit pas vraiment ce qui se passa. Tout ce qu'elle su, c'est que ses lèvres se retrouvèrent contre celles... de Gockin !!! Elle resta immobile, surprise, éberluée. Elle n'osait pas bouger, elle ne savait rien, son cerveau avait totalement bloqué, l'empêchant de réflechir à quoi que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Gockin Firerun
Dieu de l'Amour
avatar

Messages : 343
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 25

Feuille de personnage
Relations ::
Pokémons:

MessageSujet: Re: Et bien me voila...[Libre =D]   Mer 1 Juil - 20:01

[J'y vois pas d'inconvegnent non plus =)]

Je voyais du monde arriver...une étrange personne avec un Feunard, la forme évoluée du Pokémon de ma chere interlocutrice, Feunard etait connu de multiples légendes et mythes, ce fut un Pokémon très mysterieux pour moi à une époque, mais aujourdhui, ce renard n'a pas énormément de secrets pour moi, comme une bonne partie des Pokémon, même certains Légendaires n'ont que peu de secrets pour moi, par exemple, les Légendaires Kyogre, Groudon et Rayquaza sont ceux qui ont créé les Océans, les Continents et le Ciel, et Rayquaza vit dans la couche d'Ozone, voila pourquoi on entendait pas parler de ce Pokémon que je porte énormément dans mon coeur, même s'il est vert qui n'est pas vraiment ma couleur préférée, rien qu'a voir la couleur de mes cheveux on la devine tout de suite...

je pus sentir l'odeur de Pokémon préhistoriques sur l'homme, il se serait pas si vieux quand meme ? il paraissait jeune en plus moins de la trentaine à tous les coups, m'enfin bon, je n'ai jamais été extraordinaire pour deviner les âges des personnes.puis vint alors une autre personne, une femme, demandant où se trouvait l'infirmerie, malheureusement, je ne pouvais pas trop la renseigner puisque moi aussi j'étais nouveau, elle etait petite, une élève? en tout cas, elle etait avec un Medhyena, Pokémon Ténèbres qui évolue en Grahyena, j'aime beaucoup d'ailleurs ce type de Pokés...cependant; ce Medhyena etait impécable, les poils bien lisses, les crocs propres, la pupille pleine de lumière, une odeur de propre sur lui, aucun doute, soit le Medhyena sortait du toiletteur -ce qui m'étonnerai fortement-, soit c'est une élève très soigneuse et appliquée -ce qui est possible aussi-, soit ce n'était pas une élève...elle demandait où se trouvait l'infirmerie ; future infirmière, très certainement, mais je ne cherchais pas trop à savoir...

c'est alors que la Goupix de Kajin' se mit à s'exciter, elle se débattait dans les bras de la jeune fille, elle avait surement peur de la fringale de gens qui etait arrivée, cela se comprenait, un Medhyena et un Feunard pouvaient facilement intimider une petite Goupil comme elle, je la comprenais très bien, ce n'était pas tous les jours qu'on voyait quelqu'un comme moi, pourtant Night n'était pas effrayé la premiere fois que l'on s'est rencontrés, il m'a même adressé un regard curieux, interessé, je n'oublierai jamais ce moment moi diriger la main vers sa petite patte et l'étincelle dans ses yeux qui se reflettaient dans les miens, depuis on ne se quitte plus et aujourdhui il est là, avec moi, c'est cool, je n'en revenais toujours pas, je pensais que l'on allait me coller un pokémon d'office qui m'aimerait pas et qui serait réciproque...ah la la...

perdu dans ses pensées, la Goupix de Kajin' mordit sa dresseuse...la pauvre, un renard qui mord un humain, c'est dangereux, mais au lieu de s'occuper de sa trace de morsure, elle courrut après cette petite peureuse,c'est alors que je vis parre terre du rouge vif, fluide...du sang ! Night se lanca dessus, un vrai chien de chasse...il se précipita vers l'odeur -et les taches- du sang, je tourna alors la tête vers les personnes


Je vous prie de m'excuser, Night est sur leur piste, je vais voir, je reviens

leur dis-je...je me mis alors a cavaler derriere Night qui avait déja bloqué Suano, excellent travail de la part de mon cher Evoli...mais en même temps je n'étais pas vraiment étonné venant de lui, il avait toujours été un excellent chasseur, il se voyait encore attraper des lapins juste pour s'entrainer à courir vite et attraper vite également, je le promenais toujours de cette façon, il s'entraînait en meme temps que faire ses besoins et s'amuser, c'est ca pour moi...aimer un Pokémon, liés pour toujours, les meilleurs amis...

Bien joué mon grand ! t'es le meilleur, Night Hein..?

Qu'est ce qu'il m'arrivait ? a peine je me baissais pour laisser Night se jeter dans mes bras que...Kajin'...avait ses levres contre les miennes ?! je ressentais son souffle, la pression que son corps exercait sur le mien, je regardais ses yeux grands ouverts probablement de surprise et de boulversement, ils etaient ouverts comme les miens...peut etre meme plus, je pris soin de remettre mes bras le long du corps...je toucha accidentellement le bras blessé de la jeune demoiselle, une goutte de sang etait sur mon index qui tremblait comme une feuille dans la tempête...c'était a la fois...doux et agréable et a la fois...etrange...

J'avais l'impréssion que mon âme allait sortir de mon corps...mais pour aller où ? monter au septieme ciel ? au purgatoire ? aux enfers ? aucune idée, je ne savais pas du tout quoi faire ni penser...en même temps je ne pouvais pas, même si je le voulais...je ne sentais plus le temps passer, et j'aurai a la fois aimé qu'il s'abrege et s'eternise...que dire ? que penser ? que faire ?...puis nos lèvres se séparerent après un long moment a mon avis...

je sortis immediatement du désinfectant et un bandage - les mères servent parfois, à mettre une trousse de secours dans la valise - ...je soigna alors le bras de Kajin'...bien que tremblant encore, je fis un pansement des plus réussis -du moins pour mon niveau, loin d'égaler ma mère ou Hana, ma soeur- puis, accidentellement je mis un peu de sang sur mon index au niveau du pansement...et là, je ne pensais même plus ce que cela pouvait être...le sang avait prit une forme de...coeur ? du moins, ca y ressemblait...je lacha le bras de la demoiselle avant de lui dire en lui adressant un joli sourire avec mes joues un peu rougies :


Ca y est, ton bras n'as plus de souci à se faire...

Comment allait-elle réagir ? je ne savais pas...mais je vis Night m'adresser un sourire a coté de Suano...
Revenir en haut Aller en bas
Hikaru Kanzaki

avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 29/06/2009
Age : 20

Feuille de personnage
Relations ::
Pokémons:

MessageSujet: Re: Et bien me voila...[Libre =D]   Jeu 2 Juil - 11:54

    Alors, là, il s'était passé pas mal de choses. Apparemment, la Goupix avait peur des autres et n'avait pas hésité à mordre le bras de sa dresseuse pour s'enfuir. En effet, elle relâcha la pression de ses bras sur le petit Pokémon (j'aime pas dire au féminin ça me fait bizarre xD) qui l'empêchait de partir, et il fût relâché. La jeune dresseuse nous dit alors qu'elle revenait, elle partit poursuivre son petit Pokémon, qui se dirigeait dans le mauvais sens. Quand la Goupix s'en rendait compte, elle courut dans le sens inverse mais un Evoli l'attrapa. La fille aux cheveux pourpre (si je suis pas daltonienne O_o) récupéra sa Goupix. Je regardais par terre et vit quelques gouttes de sang ... sans doute venaient-elles du bras de la dresseuse. Il semblerait que le garçon aux cheveux rouges soit le propriétaire du Evoli, et le félicita. A ce moment, je ne regardais plus, je préfère m'intéresser à autre chose qu'aux histoires de cœur. Je me tournais alors vers un homme qui avait une longue cape, des cheveux bruns un peu décoiffés, enfin, c'est par rapport à ses vêtements que ses cheveux laissaient penser qu'il les avait un peu négligés. Ça sentait un peu l'odeur de la terre, les vieux Pokémons. Il était sûrement un nouveau Professeur d'Histoire Pokémon.

    Je ne vous ai pas dit bonjour, je crois. Ni à personne d'autre d'ailleurs. Je suis Kanzaki Hikaru, je vais être infirmière ...

    Bon, voilà, je me suis présentée. J'espère qu'ils ne vont pas faire tout un drame pour ma petite taille -_- ... Je suis certaine que les petits élèves pervers attendaient une infirmière bien pulpeuse, grande, jolies formes et tout ça. En attendant, l'homme en face de moi faisait bien trente centimètres de plus. J'étais obligée de lever la tête si je ne voulais pas regarder son torse, recouvert par une espèce de cape hyper longue. Je vois pas pourquoi il devait porter ces habits ... vieux ... c'est plus à la mode ... M'enfin bon, c'est pas sympa de se moquer de la tenue vestimentaire des gens bizarres ... mais je peux en dire autant de moi : cette robe date de l'époque de ma mère. Donc, cette robe est plus vieille que moi, elle a plus de 21 ans ... Alors, il a des yeux bruns, deux mèches plus longues que les autres cheveux qui sont en bataille. Euh ouais on dirait un jeune là.
    Ahh ce que j'aimais pas l'histoire ... je me souviens, quand j'étais petite, j'étais bonne dans cette matière mais je dormais en cours ... La prof était tellement ennuyeuse ... elle n'essayait même pas de nous faire rentrer dans l'histoire du monde ... pas de costumes, pas d'explications, pour elle, une leçon il ne faut pas la comprendre, il faut la connaître. Enfin bon, connaitre une leçon sur le bout des doigts, c'est pas si mal mais si on ne la comprend pas, on va l'oublier le lendemain ...
    AH ! C'est ça, il s'habille comme ça pour se mettre dans le ... dans le quoi on dit déjà ? Bah j'm'en fiche de toute façon ... Je suis l'infirmière, c'est tout.
    Je me retournais vers les élèves. Ces deux-là étaient rouges. La jeune fille avait un pansement au bras. Il a bien fait, si trop de sang était sorti elle aurait eu mal à la tête. Pendant que l'autre géant était dans les nuages, enfin je crois, j'allais vite vers le bureau d'accueil. Je remplis la fiche ... tout y est ! Je marchais tranquillement vers l'autre homme à la cape géante, et caressais Aku. Il était tout tranquille aujourd'hui. Puis, je sortis Anju, c'est mon Leveinard. Elle était toute joyeuse ... trop excitée. C'est pour ça que je ne la sors pas souvent, elle soigne trop ... après, les Pokémons ne peuvent plus dormir pendant trois jours, ils reçoivent trop d'énergie et elle, elle est épuisée. Pauvre Anju.

    Regarde, Anju. Il y a beaucoup de Pokémon, tu pourras te faire des amis ...


    Et Aku en avait marre. Il sortit par la porte et alla on ne sait où ... mais il revint vite, tout trempé. Pourtant, il faisait beau, il ne devrait pas pleuvoir maintenant ... Ou alors il s'est roulé dans les fleurs ... Rahh je l'avais brossé toute la matinée ... Il se sécha en bougeant beaucoup, mettant de l'eau sur tout le monde ... Même moi ! Puis, il commença à s'endormir un peu. Ahh, c'est tout Aku ça, s'endormir après s'être excité comme un malade. Je le pris dans mes bras, il ne semblait pas détester qu'on le traite comme un bébé. Comme un bébé. Comme quand il était petit. Sa mère Grahyena l'allaitait. Ils dormaient dans le jardin ... Ils étaient si mignons que personne n'osait les chasser du jardin. Puis, nous recueillîmes alors les deux, quand il y eut un orage. Ils venaient alors tous les jours dans la maison. On leur avait fait une salle pour eux. Mais la mère Grahyena mourut peu après ... Grand-père captura Medhyena pour qu'il ne s'échappe pas, sinon, il serait allé se tuer. On s'était bien occupés de ces deux-là, et on va continuer ... Je me demande bien quand est-ce que Medhyena grandira, et évoluera ... Beurk ma robe est toute sale, et toute poisseuse ... >.<


Un truc pourri pour la route xD !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et bien me voila...[Libre =D]   Jeu 2 Juil - 13:07

"Enchanté, je me nomme Tsunayoshi SAWADA, nouveau professeur D'Histoire pokémon de l'académie"

L'homme sembla analyser tranquillement toute la scène, le Leveinard, le Medhyena, la nouvelle infirmière, les lieux, tout cela à la fois. Puis il s'approcha des deux élèves et toussota légèrement.

"Cela n'est pas pour vous déranger mais je crois que l'on se trouve sur un lieu public, si vous remarquez bien il y à au moins une dizaine de personne qui vous fixe. Aussi vous demanderais-je d'aller dans des lieux moins visité, plus discret, je ne veux pas savoir si c'était fait exprès ou non, cela n'a pas forcément d'importance.
Aussi j'aimerais vous prévenir que votre petite Goupix vient d'être pris en charge pars mon pokémon, elle à toujours était comme une mère protectrice, et si elle n'aurait pas vu votre pokémon elle aurait chouchouté ce petit héros"


Aussi pointa t-il les doigt sur le petit Night, l'Evoli de Gockin. Feunard avait toujours eu cette attitude de mère poule, quand elle eu sa première porté, et qu'elle vit que ses enfants furent dispersé parmi des gens, elle refusa tout autre accouchement, mais se mit soudainement à doré les enfants. Pokémon très affectueux et très protecteur, elle à pour habitude de toujours être la pour protéger son prochain et ses êtres chers. Aussi avait-elle prit la petite Goupix par la peau du coup et l'emmenait-elle dans un coin plus tranquille. Ayant trouvé un buisson agréable et tranquille elle se coucha et posa une de ses pattes sur la petite femelle.

Elle se mit à faire sa toilette, le sang sur la bouche d'un animal ne faisait jamais bon présage, et comme pour la rassurer, elle semblait lui parler, lui dire qu'elle n'avait pas à avoir peur parmi les humains. Que petite comme elle, elle adorait se frotter à son maître, se faire caresser, très câline et affectueuse, les humains n'était pas tous mauvais. Bien sur il existait des monstres, mais la plupart n'était pas ainsi, qu'elle devait apprendre à leur faire confiance, bien sur cela ne se ferait pas tout de suite, elle le savait, mais elle apprendrait à ouvrir sa conscience aux humains.

Pendant que les deux adolescent semblait rouge de gène, l'homme retira sa cape, faisant apparaitre son Kabuto sur son bras et son Anorith derrière son dos.
Il commençait à faire drôlement chaud, et porté un manteau long en plus d'un costume cravate noir avec chemise blanche n'arrangeait pas la chose.


"Bon, je vous dois de m'excuser mais j'ai des horaires de cours à découvrir, et je dois me dépêcher sinon je ne pourrais jamais vous en apprendre sur l'histoire de ce monde"

Aussi l'homme se retourna, tenant son manteau d'une main sur le coté d'une épaule, pendant que sa Feunard accourait avec la Goupix dans la gueule, déposant la renarde sur le sol et se positionnant au coté de son maître. L'Anorith, les griffes bien accroché au niveau de son cou, quand au Kabuto ce dernier ne bougeait pas. Était-il apeuré ? Ou voulait-il se faire le plus petit possible ?
Revenir en haut Aller en bas
Lucy

avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 03/07/2009
Age : 21

Feuille de personnage
Relations ::
Pokémons:

MessageSujet: Re: Et bien me voila...[Libre =D]   Ven 3 Juil - 19:17

Ca y est, je suis sortie de la maison. Airmure me suit, un peu à la traîne, mais il est juste derrière moi, je regardais ces nouveaux bâtiments. Un peu trop jovial à mon goût. Je sais que je ne vais pas m'y faire ici. Je suis trop spéciale et ça, tout le monde me le reproche sauf cette fille. Mais qui était-elle? Mes souvenirs sont trop flous pour que je m'en souvienne. Je sais juste qu'elle avait de beaux yeux roses et de longs cheveux de la même couleur. Son air était un peu niais, mais elle était assez mignonne. Je savais aussi que je jouais avec elle et sa grande soeur qui avait trois ans de plus et des cheveux marrons avec des yeux de cette même couleur. Ces deux filles-là me manquaient. Pour une fois que quelqu'un me manquait, c'était rare. Mais je me sentais bien quand même. Je me parle souvent à moi-même, je ne vois pas vraiment la nécessité d'aller voir quelqu'un d'autre et lui raconter nos soucis ou bien si nous nous portons mal ou non. D'habitude, je ne parle que très peu ou presque jamais. Les garçons ne m'intéressent guère, la seule chose qui compte pour moi est mes pokémons. Pour l'instant, je n'ai que ce cher Airmure, mais je l'aime beaucoup. C’était ma troisième classe ici. Enfin... peu m'importe le temps, je veux juste partir loin à la découverte de nouveaux horizons. Effectivement, j'avais une petite partie du côté aventureux de mon père... Mon père qui ne me manquait pas, pas plus que ma mère. Personne ne me manquait...


Ah si, ces jeunes filles qui me revenaient souvent à la mémoire. Ces mêmes jeunes filles qui tourmentaient mes rêves.. A force, elles devenaient mes amies lors de ceux-ci... Après tout, dans les rêves, on décide de tout et nous n'avons aucun besoin de nous poser la question de comment réagira telle ou telle personne puisque c'est le monde qui nous appartient. Enfin, peut-être que ne plus jamais la revoir est une bonne chose, comme cela je pourrais rester tranquille. Je m'asseyais au bout d'un moment de marche sur un banc que je venais de voir. Mon Airmure se couchait à mes côtés, pas sur le banc bien sûr, mais juste à côté de moi. Je m'étais mise au bout et laissait le vent porter mes cheveux rose foncé... Rose foncé, pourquoi étaient-ils de cette couleur... Tout comme mes yeux... Pourquoi étais-je si différente... Même mes parents ne me ressemblaient pas, mais d'où venais-je donc..? Je me posais cette question en regardant le ciel aussi bleu et calme que la mer. Il y avait une douce brise et un soleil réchauffant... Je détestais ça, j'aimais sortir les jours de pluie, uniquement. Quand il y a de la pluie, personne ne vous embête, vous êtes souvent seul, au calme.... C'est tellement plus plaisant et agréable. Pourquoi ne pleuvait-il pas souvent et puis quel mois étions-nous? Quelle question...


Mais si... Suis-je rentrée au début de l'année ou en son milieu, peut-être même à la fin, mais cela serait un peu stupide. J'esquissais un très léger sourire, enfin, c'était à peine si je souriais. J'étais contente pour une fois, pas tant que ça, mais mon coeur semblait assez joyeux. Aujourd'hui, j'avais envie de continuer à marcher et rester assise. Je levais la tête et scrutais mon entourage. Des oiseaux, quelques étudiants, rien de très important à mes yeux. Je fis un signe de la main à mon compagnon qui se leva et nous nous dirigions vers un coin plus sombre... A ce moment-là, je m'adossais sur un mur froid... Un contact froid, cela me fit frissonner, mais j'avais une préfèrence pour ce qui était froid. Je levais la tête pour que mon buste et ma tête puisse profiter de ce petit plaisir rare, car en général, tout était climatisé...

Heureusement, dans le manoir où j'ai vécu, l'air était plutôt normal, mais penchait vers la froideur. C'est bien pour cela que j'adorais l'hiver où je laissais constamment ma chambre ouverte, malgré les énervements constants de ses ''parents''. Selon eux, j'allais attraper froid, des bêtises sordides encore... Et ils me disaient que c'était moi qui faisait des bêtises? Que de stupidités... Je me complaisais très bien dans la froideur et la solitude, je me sentais si bien avec moi-même et mon Airmure. C'était les seules choses dont j'avais vraiment besoin après la nourriture... Vous allez me dire : '' Et le sommeil?'' Mais je n'éprouve aucun besoin de dormir. Ma vie est un long sommeil dont j'ai les commandes, je ne m'use pas beaucoup comme ses autres hommes et femmes qui pensent que la vie vaut le coup d'être pleinement vécu. Selon moi, nous possédons plusieurs vies, alors quel est le besoin de se dépenser autant? Nous n'aurons plus de force pour la vie suivante... Moi, je l'ai compris... et depuis de fort nombreuses années. C'est ce qui m'aide à me sentir mieux. La parole n'est qu'une invention puérile des humains... Même si je l'utilise. La parole ne sert à rien à part à se disputer. Quand j'utilise la parole, les gens sont étonnés parce que je parle peu et me demande si je ne suis pas malade... J'aimerais leur faire comprendre que si je parle peu, c'est parle ce que je n'en ai pas la nécessité... Je me sentais bien en cet endroit paisible, tellement bien avec moi-même. Ce que je te raconte là, c'est ma vie... Mais il n'y a qu'à toi que je peux le raconter...

Même après tant d'années en ta compagnie, je ne connais toujours pas ton nom... Quand tu m'apparaissais, tu étais moi, avec des bandages tout autour du corps... On ne voyait que ton oeil gauche d'un rouge foncé profond... Tu aspires à la mort des choses inutiles selon, tu n'as pas tort, mais avec les lois de ce monde, je ne peux pas le faire impunément et je n'ai aucune envie de discuter de moi-même avec des gens qui croivent savoir entrer en contact avec la conscience des gens parce qu'ils ont fait des années d'études. C'est comme si, je disais que j'ai étudié dix ans dans une grande école et que j'étais nommé reine de la terre... Totalement stupide et illogique. Ma vie est logique au moins, parce que mes fondements, eux-mêmes, sont logiques alors que pour le reste, il est moindre ou inexistant...


C'est tout comme l'amour...? A quoi sert l'amour? Hein...? Je n'en avais jamais reçu, il était sûrement probable que je n'en reçoive jamais. A chaque fois que je demandais un peu d'Amour, mes parents me laissaient seule en me disant qu'ils avaient des choses plus importantes à faire. Mais heureusement, Kuroi, tu es là pour moi, tu me comprends et tu m'aimes. Tu me donnes l'amour que tu n'as pas pu recevoir. Tu me considères comme la mère que tu n'as jamais eue... Oui, tu ne l'as jamais eue.... Je me souviens encore de la belle Airmure que j'ai rencontré quand j'étais encore plus jeune... Elle avait un oeuf qu'elle couvait et nous l'avions prise en photo. C'était quelques jours plus tard qu'elle était descendue me voir et je savais qu'elle allait changer quelque chose dans ma vie. J'avais raison... Je croyais que j'allais l'avoir elle, mais j'ai eu sa progéniture, toi... J'étais tellement heureuse le jour où je t'ai vue à côté d'elle... Je voulais vous garder tous les deux dans l'abri secret... Malheureusement, ce voeu ne se réalisera jamais... Tout simplement parce que son maître l'a retrouvée... Mes parents lui ont rendus l'Airmure. Mon amie..., ils me l'avaient prise... J'étais furieuse, ce jour-là... Cependant, je n'avais pas su que tu t'étais caché dans ma chambre, loin de toute cette folie... C'est là que tu es resté avec moi, jusqu'à ce jour... C'est bien pour cela que je t'aime et pas les autres.... Je ne les aime pas et je ne les aimerai jamais...


Mais j'avais envie de rencontrer quelqu'un qui pourrait me comprendre, quelqu'un qui me comprendrait avec de simples regards... Même si cette personne était sourde ou muette, mais qu'il ou qu'elle puisse me comprendre, je serais tellement heureuse... C'est à une personne comme celle-là que j'accorderais mon vrai sourire... Tout le reste n'était que stupidités sauf ceux pour mon Airmure que j'avais vraiment. On n'avait souvent dit que je voyais le monde en noir...? Comment avaient-ils osés?! Je vois le monde comme je le sens, puisque mon monde est logique et peu de gens savent pénétrer dans le royaume de la Logique... Toutes ses idées m'alimentaient et me faisaient réfléchir sur le monde. Certaines personnes m'auraient dit: '' Le monde est fait comme il fait ''. Ces personnes-là n'ont pas tort, mais elles sont stupides tout de même selon moi... En fait, je trouvais que beaucoup trop de personnes étaient stupides, peut-être étions-nous tous stupides, mais certains l'étaient moins ou plus que d'autres.... Dans quelle catégorie étais-je? Cette question-là me trottait maintenant dans la tête et je ne semblais pas pouvoir m'en défaire.

Je fixais Kuroï d'un air vide et lui semblait me comprendre, c'était comme si il était d'accord avec ce que je disais. J'aimais tellement ce pokémon. On n'avait pas besoin de lui parler pour qu'il nous comprenne... Comme si notre rencontre était déjà écrite quelque part... Mais où? Je ne sais pas. Je ne pense pas que le destin soit mené par nous-même, quelqu'un l'écrit pour nous, bien sûr, nous avons le droit de faire quelques décalés, mais le futur nous rattrape toujours. Nous ne sommes pas libres en définitive. Si nous étions libres, il n'y aurait pas de lois, ni de règles et nous serions en paix... Je veux dire que nous aurions la paix intérieure, même moi, je n'arrives pas à l'obtenir, je ne peux pas, malgré mes essais, je n'ai jamais pu l'obtenir. Sûrement, parce qu'il ne me l'est pas accordé. Pourtant je me sens libre en quelque sorte. Libre de penser, ce qui est une bonne chose pour tous. C'est une des lois que j'apprécie en partie, la liberté de penser, mais pas totalement. Je n'ai pas besoin de me justifier, surtout parce que je ne l'ai cette justification... C'est un des points illogiques de moi-même que j'essaye de combler, mais sans succès. Je respirais la brise fraîche qui passait par là et attendit qu'un quelconque événement se passe...

Peut-être que Kuroi allait le créer, car il dévisageait l'Evoli qui se tenait à côté d'un dresseur d'un air hautain comme pour prouver qu'il était supérieur. Moi, je ne savais pas attention à ce qu'il se passait, j'aimais juste être collée contre ce mur froid qui me donnait des frissons dans tout le corps et intensifia un petit plaisir auquel je n'accédais que rarement...


Dernière édition par Lucy le Sam 4 Juil - 12:09, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kajin' Yuta
Déesse de l'Amour
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 23

Feuille de personnage
Relations ::
Pokémons:

MessageSujet: Re: Et bien me voila...[Libre =D]   Sam 4 Juil - 10:52

Elle le regardait droit dans les yeux, sans comprendre. Pourquoi ? Pourquoi une telle chose arrivait maintenant...? Et tout était allé si vite... Alors qu'il se penchait pour féliciter Night, et qu'elle se relevait, la Goupix dans les bras, pour l'empêcher de s'échapper, ils s'étaient retrouvés l'un contre l'autre... de même que leurs lèvres. Figée, incapable de bouger, elle ne pouvait qu'observer, se demandant ce qui allait se passer. Autant, quelques secondes avant, son cerveau avai bloqué, autant maintenant, il tournait à plein régime. Des suppositions, toutes plus étranges et variées les unes des autres lui venait à l'esprit. Elle se demandait essentiellement s'il n'allait pas lui en vouloir... En même temps, ce n'était pas de sa faute !!! C'était un accident ! Et, elle devait l'admettre, il s'agissait là d'un incident plutôt agréable, bien qu'un peu... spécial aux premiers abords.

Finalement, ils se séparèrent, chacun prenant un peu de recul vis-à-vis de l'autre. Suano avait sauté des bras de sa dresseuse depuis un bon moment, et était couchée au sol, à côté de Night. Elle attendait, immobile, que quelque chose se passe. Elle regarda le garçon saisir le bras de la dresseuse, celui qu'elle avait mordu pour s'enfuir. Elle fut relativement surprise en voyant qu'il la soignait. Silencieuse, elle observait, la tête un peu penchée sur le côté. Il faisait attention à ne pas rater son bandage, et à ne pas lui faire plus de mal. Et elle, elle se laissait docilement faire. Suano ne comprenait pas vraiment la scène qui se déroulait sous ses yeux. Et elle n'eut pas le temps d'essayer de comprendre. Quelque chose, ou plutôt quelqu'un la saisit par la peau du cou, et l'emmena au loin. Elle aurait glapit de terreur si elle n'avait pas reconnu la prise de la mâchoire d'une Feunard. Alors, elle se laissa faire, jetant tout de même un regard un peu paniqué vers sa dresseuse.

Suano resta calme lorsque la Feunard entreprit de s'occuper d'elle. Bien que tendue, elle se laissa docilement faire. De toute façon, elle ne faisait pas le poids face à sa forme évoluée. Elle écouta les explications de la femelle. Elle voulait bien admettre que certains soient gentils, mais elle avait eu pendant trop longtemps, et de trop nombreuses fois, un aperçu de leurs méchancetés, de leurs côtés fourbes et surtout de leurs forces, lorsqu'ils étaient les dominants dans l'histoire. Elle avait été par le passé, trop jeune pour lutter. Aujourd'hui, la seule chose qu'elle savait, c'était prendre la fuite. Et, elle devait l'admettre, elle ne faisait que ça. Plus question de laisser une chance à qui que ce soit, elle avait commis et répété cette erreur de trop nombreuses fois, bien avant. Et les blessures qui en résultaient, bien qu'invisibles, étaient bien là, laissant toujours échappé le sang et la crainte que ces marques inspiraient.

Lorsque les soins furent fini, elle remercia le jeune homme d'un regard et se mit sur ses jambes. Elle n'osait pas vraiment parler pour adresser . Tout était tellement étrange. Mais visiblement, il ne lui en voulait pas pour cet accident. Regardant au sol, elle tourna une à deux fois sur elle-même, cherchant sa Goupix. Ne la trouvant pas, elle allait l'appeler, lorsque l'homme de tout à l'heure s'approcha d'eux. Visiblement, il était professeur d'histoire... Et sa Feunard venait de partir avec Suano... Elle se passa une main dans les cheveux, un peu gênée. Que faire maintenant ? Qui plus est, le nouveau professeur les réprimandaient pour le baiser. En même temps, comment auraient-ils pu prévoir que ce genre de chose arriverait dans un lieu public ?! Et, personnellement, Kajin' se fichait éperduemment de ce que pensait les autres. Elle ne les connaissait pas, eux non plus, les choses s'arrêtaient là. L'avis de Gockin lui était par exemple, beaucoup plus important, étant donné qu'ils avaient un peu parlé, qu'il l'avait soigné et que tout de même, c'est avec lui qu'elle avait partagé le baiser. Elle poussa un soupir lorsque sa Pokémon revint, et se pencha pour lui caresser la tête. Elle semblait un peu différente, ce qui inquiéta un peu la demoiselle. Visiblement, la renarde était plus songeuse qu'autre chose. Finalement, elle se colla contre la poitrine de sa dresseuse, et ne bougea pas.

Kajin' la prit dans ses bras et se releva. Le professeur semblait définitivement parti, l'autre jeune femme cherchait visiblement quelque chose. Elle aperçut du coin de l'oeil une troisième personne, dans l'ombre, contre un mur. Pourquoi la remarquer elle et pas une autre ? Tout bonnement parce que sur la bonne dizaine de personnes présentes, elle ne les regardaient pas, et elle était beaucoup plus recluse. En entendant les quelques murmures des premières années, Kajin' fut définitivement excédée et irritée au possible par cette situation qui virait, il fallait l'admettre, à un véritable n'importe quoi ! Se retenant de prouver qu'elle n'était pas aussi cruche qu'on le pensait, et qu'elle pouvait attaquer aussi, elle décida de s'éloigner. Néanmoins, elle se retourna, pour adresser quelques mots à Gockin.


"Ecoute... Je sais que c'est un peu particulier mais... J'aimerai vraiment te parler, de tout ça... Mais pas ici, il y a trop de monde... Au pire... je suis chambre RO1."

Et elle fendit la foule des élèves qui s'amassaient autour d'eux. Elle siffla légèrement. Des premières années. Certains avaient la chance d'être mature à cet âge là. Mais les autres, elle n'osait pas y penser... Mais après tout, elle s'en fichait, pour le moment, elle n'avait que quelques objectifs, dont l'un était de parler avec Gockin. Elle voulait s'assurer qu'il n'y ai pas de malentendus et ce, le plus tôt possible... Mais de toute façon, les cours ne commenceraient que le lendemain, ils auraient le temps de se voir non ? Elle aimerait parler de tout ça avec lui, pour s'expliquer, mettre les choses aux clairs. Car, même pour elle, toute la situation était extrèmement confuse.
Revenir en haut Aller en bas
Gockin Firerun
Dieu de l'Amour
avatar

Messages : 343
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 25

Feuille de personnage
Relations ::
Pokémons:

MessageSujet: Re: Et bien me voila...[Libre =D]   Dim 5 Juil - 9:21

je m'étais appliqué pour lui faire ce pansement heureusement que je savais les faire autrement qui sait ce qu'il se serait passé...elle me remercia puis s'assit, elle avait l'air préocupée et cela m'interessait de savoir pourquoi...je suivis son regard, Night, mon ami de toujours...je lui souriait...mais où était Suano, la Goupix de ma chère interlocutrice ? je comprenais alors pourquoi elle tournait la tête partout et était préocupée. mon regard écarlate se tourna dans toutes les directions cherchant la Goupix mais l'homme étrange sentant fort le Pokémon préhistorique -apres nous avoir reproché de s'être embrassés, même involontairement- nous communiqua l'information que Suano était avec la Feunard du professeur. je regardais ce professeur de mon regard de sang, un adulte n'a pas à reprocher deux adolescents s'embrasser -même, toujours et encore involontairement- (surtout quand on voit la sienne de trogne) mon jugement sur cet homme n'était pas des meilleurs, mais lorsqu'il parla de "héros" montrant Night, là, étrangement j'étais moins sévère sur lui...ce moment etait ma foi très embarassant, du moins pour elle, moi je m'en tapais l'oreille avec une babouche... il y avait autour de nous un grand nombre de personnes, dont la plupart etaient des premiere année, qu'est ce qu'ils peuvent être immatures ceux là, des que j'en vois un je n'ai qu'une envie lui arranger un rencard avec mon poing, c'est ce qui est arrivé à un garçon qui avait cherché des noises à ma petite soeur, quatre semaines de convalescence; que voulez vous, l'Amour fraternel c'est ça (et encore, Ryû m'avait retenu et Anobi avait eu la magnifique idée d'éloigner ma proie de moi, très bonne initiative pour une fois venant de la part de mes deux frères infirmes...)

j'afficha un sourire sombre à la foule, j'avais souvent l'air d'un psychopathe au primaire, mais grace a ça, personne ne venait chercher des poux sur la tête des Firerun, Night fit le même sourire que moi...c'est alors que Kajin' demanda à me parler dans un coin tranquille, Ok, pourquoi pas, après tout ça allait m'éviter d'avoir à tuer à nouveau, vu que j'ai déja fait ça étant plus jeune -par légitime défense certes mais j'ai déjà tué- la Goupix, entre temps, était revenue dans les bras de sa dresseuse qui s'éloigna, elle m'avait d'ailleurs indiqué le numéro de sa chambre, il s'en passait des choses les premiers jours dis donc !...Night se mit sur mon épaule et mes valises sur l'autre épaule que je tenais avec mon bras...je transpercait la foule autour de moi également et l'une des personnes de la foule envoya quelque chose à Night, un caillou, si je n'avais pas été pressé, je me serai fait un plaisir de l'envoyer à l'infirmerie pour un bon moment mais au lieu de ça, je l'avais regardé d'un air glacial et démoniaque...je faisais peur, il tentait quand même de m'envoyer un caillou dans la tête que j'avais brillament arrêté et renvoyé à l'expéditeur dans le genou, j'avais entendu un craquement jusqu'ici, il faut avouer que mes sens étaient assez développés, apres avoir passé ma langue sur ma lèvre inferieure, a la fois pour faire peur mais aussi pour gouter a nouveau au goût des lèvres de Kajin' qui n'était pas encore parti...je vis étrangement le pantalon de la personne à qui j'avais renvoyé le caillou s'assombrir au niveau des parties...il s'est fait dessus, je sentais l'odeur désagréable de l'urine jusqu'ici, ca lui apprendra à maltraiter un Pokémon, surtout quand c'est mon Night...

Je continua ma route en regardant dans un coin, je vis une jeune fille adossée à un mur avec un Airmure...qui est-elle donc ? je ne savais pas mais Kajin' m'attendait, je ne devais pas la faire attendre...cet Airmure, je ne l'aimais pas dès le premier regard, il était hautain avec Night, du moins c'est ce qu'exprimait son visage...je caressa la tête de Night en lui souriant puis, m'approchant du parc, je dit à Night :


Et le prochain qui cherchera à te faire du mal, je lui envoie pas le caillou dans le genou mais dans les parties...ca lui apprendra...


[Je posterai plus ici, a vous, vous pouvez conclure le rp =)]
Revenir en haut Aller en bas
Lucy

avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 03/07/2009
Age : 21

Feuille de personnage
Relations ::
Pokémons:

MessageSujet: Re: Et bien me voila...[Libre =D]   Dim 5 Juil - 10:15

J'étais encore plongée dans mes pensées ''philosophiques'', quand je me remis à penser à cette fille... Que?! Encore elle, pourquoi, mes pensées étaient-elles captivées par son visage! Que m'avait-t-elle fait?! Etait-elle une sorcière? Non, impossible... Attendez, je me laissais entraîner par ma mémoire... Quelque chose me revenait, un souvenir à tous les coups... Mais lequel? Je me revoyais auprès de la petite fille aux cheveux de rose... Il semblait qu'elle me parlait de Ponytas... C'est vrai, elle aimait beaucoup les équidés et surtout les équidés pokémons... J'étais chez elle puisque la résidence qui se dressait à mes yeux n'étaient pas mon manoir mais un très beau pavillon aux couleurs simples mais chatoyantes... Le tout était harmonisé. Je trouvais cela beau, mais sans plus....


C'était la première fois que j'avais ressenti un contact humain... Cela m'avait paru... étrange, terrifiant, mais j'avais apprécié... Je me sentais bien auprès d'elle.. Je ressentais quelque chose qu'on appelait de l'amitié, apparement. Elle m'avait simplement pris la main et m'entraînait vers des écuries de Ponytas et de Galopas. Ces parents étaient éleveurs d'équidés. Elle m'avait montré sa jument qu'elle appelait... Je ne me souviens pas du nom, peut-être va-t-il me revenir plus tard... Donc elle m'avait fait caresser la jument qui semblait assez douce et gentille puisqu'elle s'était frottée contre moi à la plus grande joie de sa maîtresse qui l'avait félicité d'accepter ce contact. Elle avait ajouté que d'habitude, elle m'aimait pas trop qu'on la touche, mais avec sa famille, j'étais la seule qui pouvait le faire aussi sur... Star. Voilà, son prénom: Star! Je l'avais trouvé bizarre. Pourquoi un Ponyta '' Star''? Bon, enfin bref, j'avais fait la connaissance de Star qui me parut assez amicale et dont la présence me faisait du bien.


Une fois aussi, j'avais essayé de caresser sa crinière flamboyante, mais je m'étais brûlée. La fille avait fait passer ma main sous l'eau froide à mon plus grand bonheur et elle n'avait fait un bandage de fortune avec des pansements. Sa soeur avait ri puisque ce ''pansement'' était assez maladroit. Sa soeur surnommée '' Ake'', ça je m'en souvenais, sa petite soeur, elle l'appelait '' Onee-chan ou bien Ha-chan...'' Je me souvenais de quelque chose de plus... Sa soeur avait un prénom qui signifiait '' Beauté'', mais je ne souvenais plus de la suite et sa petite soeur, elle avait un prénom qui incarnait la fleur de ...? De quoi, ça je n'en savais rien. Je sais juste qu'avec ses filles, pour la première fois de toute ma vie, je riais aux éclats avec elles.


J'esquissais encore un petit sourire. Il était léger mais bien là... Airmure, à côté de moi, déploya ses ailes, comme si il était paré à attaquer. Je me demandais pourquoi et quand je sentis l'odeur de l'urine et celle du sang de la jeune fille, je compris. Tous ses facteurs lui donnaient envie d'attaquer et à moi aussi... En fait, je voulais... tuer... Je ne devais pas... Je n'avais pas le droit de succomber à mes envies. Si je le faisais, ça allait encore causer des problèmes... Mais mes sens étaient agités à cause de cette scène. Je me mis à courir loin d'ici vers l'infirmerie... Mon sang s'agitait, je n'allais pas tarder à cracher du sang... Pourquoi cette maladie revenait-elle?! J'étais allée deux fois à l'hôpital juste pour cela... A chaque fois que je sentais du sang trop proche de moi, je devenais folle... et l'envie de tuer envahissait mon corps entier. Je devais me contrôler... Contrôle-toi, je me le murmurais à moi-même, je n'aime pas du tout l'odeur du sang.. C'était chaud et désagréable...


J'avais une maladie liée au sang de plus... Je n'ai jamais voulu retenir son nom, mais... Ca y est, j'avais mal au nez... Quelque chose de chaud coulait sur le bas de mon visage. Je me mis ma main sur mon nez pour essayer de cacher cette ''gêne'' et j'accélérais le pas de course... Je commençais à fatiguer.. Que m'arrivait-il... J'étais tombée à genoux au sol... Les premières années me fixaient tous d'un air étonnée... J'allais mourir. Mon coeur me faisait tellement mal, j'avais envie de crier mais je ne pouvais et pourtant je ne pouvais.. NON JE NE DEVAIS PAS ME RELÂCHER! Je me relevais brûtalement. Kuroi comprit que j'allais courir. Sauf que si je courais, je n'allais pas tenir bien longtemps... Je ne me donnais qu'à peine une minute de course pas plus...


Je montais donc sur le dos de Kuroi qui prit son élan et partit en vol en pleine cour devant tous ses regards pour j'étais incomprise... Ils me fixaient tous alors qu'ils ne me connaissaient pas.. Comment osaient-ils... Si j'étais en meilleure forme, je les aurais tous exterminés.. Sans pitié et sans aucun otage... J'étais énervée au plus au point et plus encore.. Je les détestais encore plus... J'avais fait le mauvais choix en acceptant de venir ici... Je fixais le dos de Kuroi sur lequel j'étais installée. Il ne volait pas très vite pour mon coeur... j'avais déjà du mal à respirer, il ne fallait pas me compliquer la tâche et ceci, il l'avait bien compris... Je respirais un peu mieux, mais mon nez coulait toujours...


Cette substance rougeâtre que j'avais laissé sur le sol du hall d'entrée. On avait pas le droit de voler ici, mais qu'importe, j'étais tellement mal en point... Pour me donner du courage, je me mis à fredonner un léger air avec de tout petit '' La la la la la'' ( Song from a secret garden). Cette mélodie, je me souvenais très bien où je l'avais entendue... C'était ma berceuse quand je n'étais encore qu'un petit bébé... Je l'aimais beaucoup et elle réussisait à m'endormir à chaque fois... Grâce à elle, j'arrivais à faire le vide dans mon esprit... Je te voyais, une fois de plus, à chaque fois, je te voyais... Tu étais toujours présente.


Constamment présente dans mon esprit, c'était toi qui voulait que je commette un meurtre pour t'amuser... Tu t'amusais avec mon âme sans que je puisse percer ton secret... Malgré cela, je te faisais encore et toujours confiance... A toi, à qui je peux confier tous mes secrets...
A toi, qui me réconforte. A toi, chère amie de toujours... Tu resteras en moi jusqu'à la fin, je ne te laisserais jamais partir... Tu es à moi comme je suis à toi... Nous nous appartenons mutuellement... Je t'aime bien et toi aussi, tu dois bien aimer... Quand je pense à toi, le reste ne compte plus, tu me fais du bien... Tu me fais du bien... Je voudrais te dire...


Hein?! J'étais projetée en arrière, Airmure avait atteri brusquement... Il me laissait descendre et nous allions toquer chez cette infirmière...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et bien me voila...[Libre =D]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et bien me voila...[Libre =D]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le CF approuve le message sur le libre choix du décodeur
» [REQUETE][RESOLU] Mode Haut-parleur main-libre ou mode normal grâce au proximity sensor
» Comment bien ranger ces BD
» Tout allait bien jusqu'à ce que Cablecom ....
» Apprenons à bien écrire français (Conjugaison / Grammaire)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Pokémon :: Académie :: Batiment principal :: Hall d'entrée-
Sauter vers: