Académie Pokémon

Bienvenue dans cette académie du monde des pokémons. Située dans la région de Sinnoh, elle accueille les dresseurs, coordinateurs et toutes les autres personnes passionnés par les pokémons de toutes les régions. A vous de vivre votre aventure !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Un long, long chemin... [solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shini Gami

avatar

Messages : 554
Date d'inscription : 03/07/2009
Age : 20

Feuille de personnage
Relations ::
Pokémons:

MessageSujet: Un long, long chemin... [solo]   Sam 5 Juin - 16:35

10 years ago...

Le jour déclinait. La lueur pâle de la prochaine nuit englobait progressivement la ville. Il commençait a faire tard, et les gens commencent a rentrer chez eux, bien au chaud. Une bulle. Une bulle chatoyante, une bulle que beaucoup de monde pourrait envier.
Un repas de famille, le rire d'un jeune enfant, le ronronnement d'un Chaglam, cette soirée commençait si bien. Pourquoi. Pourquoi a t'il fallut qu'ils s'en prenne a eux. Cette famille, bien que banale, sans intérêt, peut être cette bonne humeur constante. Pourquoi ce bonheur décimé, ces êtres disparus?!

Carnage.

La famille enfin réunie après des années de regroupement, cette famille ou qui chacun avait préparé un cadeau pour l'autre. Une famille si unie, si parfaite. Même la plus belle lueur du soleil fera pâle figure devant un tel rayonnement.
L'odeur sortant de la fenêtre entrouverte avait attiré un chien, qui fut accueilli avec bonheur. Il fut même appelé Ange. Un petit molosse mignon, joueur, câlin. Il n'y avait pas une once de méchanceté. Seul le bonheur d'être avec eux lui suffisait.
Des heures de jeux. De bonheur, entouré de gens qu'ils l'aimaient.
Un matin. Beaucoup pourrait nous dire que ça sert a rien. Ce matin. Des cris. Des pleurs. Du sang. Pourquoi. Pourquoi a t'il fallu qu'ils viennent, pourquoi a t'il fallu que cela se termine en bain de sang?!
Ange tourna la tête, regardait ce qui était autrefois ses compagnons de jeux. Le père, étalé a côté des pattes du Malosse, regardait quelque chose. Un regard perdu dans le vide. Vitreux. Dénudé de vie, tout comme Ys, la mère, sauvagement assassinée.
Ange tourna la tête vers Agribel et Mäaka, les deux cousines venues pour l'occasion. Les deux respiraient encore, un simple souffle de survie. Assommées, elles étaient. Les pauvres allaient se réveiller avec une odeur poisseuse collée à leur peau. L'odeur de la mort, des corps.

***

La dernière personne sur qui Ange pouvait se fier, c'était Cello, la petite sœur, restée l'étage. D'un triste espoir, Ange gravit les escaliers, le cœur lourd. L'envie de vengeance lui tourmentait l'estomac. De quel droit ces hommes avaient eu le droit de tuer cette famille ?!La sienne...
Ange avait atteins l’étage. Quelques sanglots étouffés et des rires graves embrouillaient l’esprit du Malosse.
Il marcha silencieusement jusqu'à atteindre la source des sanglots. La porte était entrouverte, et Ange tendit l’oreille.

***

« - Chef, cette famille avait vraiment besoin d’être tuée ?!
-Bah, tu sais Guel, ce sont des petits fouilleurs en moins. Agribel fouinait trop souvent là ou j’étais. Ses recherches ont un prix : la mort de son oncle et sa tante. Et puis, de toutes manières, il nous reste cette charmante petite fille. Son nom déjà... ?
-Cello.
-Ah, oui, Cello. C’est la propriétaire du sale cabot qui m’a mordu pendant que je faisais mon boulot tout à l’heure. Ce Malosse va pas tarder à rejoindre sa famille, si je le recroise, pas vrai Gochen
-Si vous voulez, je vais m’en occuper. La petite fille ne partira pas sans, de toutes façons, et puis si on prend la mioche sans le chien, il va nous coller. C’est que ça mord ces bestiaux...
-Ok, mais a la moindre erreur, je bute ce corniaud. Et la cousine en bas. Si elle reste, elle balancera tout a la police, et j’ai pas envie qu’ils nous collent au train. Guel, tu t’occuperas de Cello, la cousine et du chien, si tu le trouve. Gochen, tu te charge de faire disparaître les traces, et tu regarde si Agribel est encore vivante.
-Entendue, je prends Cello pour descendre chercher l’autre.
-(marmonnant) C’est toujours à moi de faire le sale boulot...

***

Ange fit un bond sur le coté pour évité d’être vu par un des hommes en noir. Cello pleurait à chaudes larmes. Par chance, la petite fille avait vite compris et laissa dans le noir le Malosse, bien qu’elle ait envie de le serrer très fort dans ses bras.
Le dénommé Guel restait étonnamment doux avec Cello.
Ange redescendit doucement les marches, déterminé à suivre ces hommes pour savoir. Savoir pourquoi ils avaient eu besoin de tuer tout le monde. Rendre muette Agribel aurai suffi.
Enfin bon, Ange ne pourrai jamais comprendre un humain.

Attaque

D’un bond, il sauta sur le dénommé Gochen, qui retournait le corp d’Agribel et Mäaka d’une manière trop franche, et lui arracha un bout d’oreille. Technique de reconnaissance des proies qu’on traque. Infaillible. Même si les humains pouvaient placer des bouts de plastiques à la place des trous.
Ange se retourna, montra ses crocs, luisants. Une aura noire se propageait à l’intérieur de la maison. Cette aura malfaisante entourait les cadavres, grandissait à chaque seconde.
Ange plissa les yeux. Agribel s’était réveillée, et avait sauta a la gorge de Gochen, un bout de verre a la main. D’un revers de manche, Gochen l’envoya sur le reste d’une table en bois.
Guel pris Cello dans ses bras. Elle n’arrêta pas de se débattre.
Le chef tira en l’air. Un silence de mort régna.

« -Fini de jouer, les gosses, on rentre a la maison. »

Un rire malfaisant s’échappa de sa bouche. L’aura noire était toujours là, silencieuse. Ange suivit du regard ces hommes qui transportaient ce qui restait de sa famille.
Guel donna Cello à Gochen, et s’agenouilla auprès d’Ange, qui grognait.

« ‘Tu préfère mourir a attendre une quelconque vengeance qui n’arrivera jamais ou tu me suis puisque qu’il n’y a pas autre chose à faire ? «

Ange se résigna à le suivre. Peut être que celui là sortait du lot ?! Enfin bon, il avait tout de même tué sa famille. Mieux vaut rester prudent, et attendre...

Voyage

Cello était triste. Ange le sentait dans ses veines. Agribel en colère, et Mäaka dormait encore. Elle avait été bien assommée.
Gochen avait bien fait son travail, qui avait duré tout la nuit. Plus aucune trace de sang sur les parois, ni des corps. Régnait juste cette odeur de mort et l’atmosphère pesante.
La route fut silencieuse. Guel, avec son air de « je viens de sortir du lit, j’ai encore sommeil », penchait sa tête bizarrement, avec dans les bras Cello, qui ne détestait pas ce coussin improvisé. Agribel était attachée, la haine se lisait dans ses yeux. Quand a Mäaka, sa respiration était moins faible que tout a l’heure. Elle dormait sereinement. Paisiblement.
Ange était attaché, lui aussi. Les pattes avant, et arrière. Guel le tenait près de lui. Il était le moins agressif, avec son air toujours pommé, sa douceur, son regard bienveillant. Que faisait-il là ?!

Lune

Ange grognait toujours. L’air était tendu.
La nuit était tombée. Un éclair de feu passa à travers le ciel. Une météorite d’espoir. Ange le savait. Il faut toujours avoir un peu d’espoir.
Le même éclair de feu traversa la pupille de Guel, Agribel et Cello.
Ange leva les yeux au ciel, comme une prière muette. Le ciel parsemé d’étoiles resplendissait. Bien que cela fut une dure journée.
Une larme coula sur la joue de Cello.
Agribel poussa un soupir.
Mäaka se retourna, toujours endormie.
Guel soupira de fatigue.
Ange regardait toujours par la fenêtre. La lune était belle, ce soir. Ronde, comme un ballon. Une perle. Et brillante. Resplendissante. Douce. Triste. La larme de Cello.
Ange se tourna vers Guel. Lui aussi, semblait avoir un intérêt à regarder la lune.
Un silence de cimetière régnait.

Rouge sang

Gochen regardait successivement tout le monde avec ses grands yeux aux allures rouges sang caillé. Il défiait du regard Guel, qui avait lui des yeux rouge vif.
En parlant d’yeux, Ange regardait tout le monde depuis un bon moment. Mäaka était blonde, avec de beaux yeux bleus ciel, tout comme sa sœur, Agribel, sauf qu’elle avait des yeux bleus glace qui faisaient froid dans le dos.
Cello, elle, avait de grands yeux tout rond et chaleureux qui tenaient plus sur le rouge rose, avec des cheveux verts.
Ange se tourna vers Guel. Des yeux rouges vifs avec une coloration de cheveux qui tenait sur le rouge foncé. Et un visage qui, malgré qu’il paraisse jeune, était quand même assez beau, pour un humain.
Gochen était a peut près comme Guel, mais il était plus âgé, et ses cheveux tenait plutôt au brun. D’ailleurs, il ne s’était pas changé, son habit était toujours taché de sang.
Ange se demandait comment des humains pouvaient rester avec une telle odeur sur leur corp.
Un sourire traversa le visage de Guel. Pas un de ces sourires cruels de Gochen. Un sourire bizarrement formé, un sourire au coin, un sourire triomphant. Avait-il trouvé quelque chose ?
Agribel penchait maintenant la tête, elle regardait Cello, endormie dans les bras de Guel.

Mauvais rêve

Mäaka se demandait vraiment ce qu’il s’était passé. Ils étaient en train de manger, Ange a ses pieds, rognant un os. Agribel donnait son cadeau à Cello... Puis une interruption d’hommes en noir, dont ces 2 avec d’étranges cheveux rouges... Puis des cris, et plus rien. Néant. Mäaka regardait autour d’elle. Une camionnette, a première vue. Et elle était attachée. Agribel était à coté. En face de Mäaka, se tenait Cello, endormie dans les bras de l’inconnu. L’inconnu de toute a l’heure...
Cello dormait paisiblement, a ce qu’elle voyait. Tel un ange. Il ne manquait plus que cette petite auréole...
D’ailleurs, Ange était couché au pied de l’homme aux yeux rouges, les pattes liées. Il grognait.
Mäaka se frappa un peu la tête, en levant ses mains elles aussi liées. Un autre homme avec des cheveux plus brun que rouge se tenait à l’ écart, flingues à la main. D’ailleurs, que faisait-elle là ?! Pourquoi était elle dans une camionnette, et ou était son oncle et sa tante ainsi que ses parents ?!
Mäaka éclata en sanglot, et poussa un grand cri. Tout s’entrechoquait dans sa tête, elle ne pouvait plus rien contenir. En vérité, cela la torturait, de ne rien comprendre. Elle était dans un mauvais rêve, voila tout. Demain matin, tout sera normal ? Elle en parlera a Agribel et... Non, tout cela est bien trop réel.
Juste après le cri, Cello sursauta, ainsi que l’homme au fond, Ange et Agribel. Seul l’homme en face d’elle n’avait pas bougé d’un centimètre.

*Flash Back*


« -Allez Mäaka, raconte moi ton cauchemar, tu sais, ça sert a ça, une jumelle, tu verra, en parler, ça te ferra plus de bien que de mal !
-Bon, ok... Je suis dans le noir. Et j’ai mal à la tête. Très mal. Et puis cette odeur... Une odeur de rouillé. C’était bizarre comme impression. Je me souviens aussi qu’il y avait eu de grands cris. Un coup de feu. Et puis des pleurs aussi...
-Bon, attends, pleurs pas, jvais te chercher un mouchoir va. Mais seulement si tu me raconte la suite...
-Sirfl...
Allez ! C’est un cauchemar, ça va pas t’arriver, crois moi !
-Sirfl... Et puis après... Après, je fus transportée. Je me voyais, j’étais a coté de mon corp. Il y avait toi, et puis Cello, et puis Ange... Et 3 curieux hommes. Je n’arrive pas a me souvenir de leurs tête. Et cette odeur rouillée s’amplifiait... »

Mäaka tomba en sanglots. Agribel la rattrapa de justesse avant qu’elle ne tombe.

« -Allez, ça va aller, ya rien là, on est toujours ensemble, et demain, ça sera l’heure d’aller chez notre tante, tu sais ! On verra Cello et on vivra le meilleur moment de notre vie, tu verras !
-Si tu le dit... »

*Fin Du Flash Back*

Mäaka avait déjà sentit ça. 2 fois. Elle l’avait pressentit. . Non. Elle n’en était pas capable. Ou ne le voulait-elle pas ?!
L’homme noir au fond dégaina son flingue et le pointa sur Mäaka. Pur reflexe. L’homme aux cheveux rouges devant elle n’avait toujours pas bougé.
Agribel se pencha vers la vitre ? Elle semblait avoir quelque chose en main... Quoi ? Tenterait-elle quelque chose ? Pourtant, elle avait bien vu comme elle que l’homme du fond avait un flingue. Et ce ne sera pas Ange qui pourrait les aider, ligoté comme il est...

Surprise !

Ange regarda l’agitation que causa Agribel. Cette dernière détacha ses liens d’un seul coup, et balança une pokéball qu’elle avait cachée dans sa poche. Le Chaglam de la maison en sorti, et d’un coup bien placé balança Fatal foudre sur une des parois de la camionnette. L’auto chavira mais roulait toujours, bien que la paroi du fond ait un gros trou.

« -Glamow, griffure sur l’homme au fond ! »

Le Chaglam s’exécuta, malgré les tirs de Gochen. Il se pris l’attaque en pleine face, et recula vraiment tout au fond de la voiture.
Guel n’avait pas bougé d’un pouce, tenant toujours Cello entre ses bras. Mäaka s’affola, et Cello regardait la scène de ses grands yeux ronds.
Ange parvint à mâchouiller les liens qui le retenaient. Libre ! Enfin ! D’un bond il rejoignit Agribel.
Glamow donnait ce qu’il pouvait pour balancer des attaques sur le flingue que tenait Gochen, afin de le neutraliser.
Le chauffeur, ou plutôt le chef, roulait toujours. Avait-il une idée derrière la tête ?!
En tout cas, Agribel pris par la manche Mäaka et ordonna a Ange de prendre Cello. Contre toutes attentes, Guel sauta lui aussi de la camionnette avec Cello et Ange dans les mains.
Juste avant que la camionnette ne s’éloigne, Gochen murmura, la bouche ensanglantée :

« -Traitre.... »

_________________
Merchi Joliflor =D :
 


Dernière édition par Shini Gami le Mer 9 Juin - 6:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Shini Gami

avatar

Messages : 554
Date d'inscription : 03/07/2009
Age : 20

Feuille de personnage
Relations ::
Pokémons:

MessageSujet: Re: Un long, long chemin... [solo]   Mar 8 Juin - 19:49

PARTIE II


Un long, long chemin...

Mäaka et Agribel regardèrent toutes les deux avec le plus grand étonnement du monde Guel. Que faisait-il là ?!!
Ange gronda. Glamow cracha.

« -Tout doux, vous deux. Moi, c’est Guel. Je ne suis pas venu là pour m’amuser. Sachez que si je vous ai suivis, c’est que moi aussi, je suis prisonnier. Ça ne se voit pas, mais je me suis enfui ; Tout comme vous, maintenant, nous sommes en danger de mort. Juste le temps qu’ils donnent l’alerte et...

-STOP ! On arrête tout ! Je veux savoir ce qui se passe au juste. Et pourquoi vous nous suivez.

-Mäaka, c’est très simple : On mangeait chez nous, les types ont débarqué, ils ont foutu le bordel et fait un carnage, t’ont assommé et moi aussi, on ligoté Ange, ont pris Cello et nous ont foutu dans la fourgonnette qui part là. Jme suis réveillée avant toi, j’étais consciente avant qu’on nous balance dans la camionnette que je viens de défoncer.
Maintenant, on aimerait savoir *foudroie Guel* Pourquoi vous avez les autres et pas nous, et que contiez vous faire de nous ?!

-Très simple. Toi, on veut ta peau. Tu as fouiné là ou fallait pas. On parle de toi là bas comme de la bête noire. Tu as ruiné plusieurs centres informatiques, et par la même occasion tu as ruiné pas mal de membre avec Glamow, et le luxrai que tu tiens au chaud dans ta poche.

-Comment le savez...

- Laisse-moi terminer. Donc, toi on veut ta peau. Et pour Mäaka, tout le monde sait là bas qu’elle a des dons de voyance (et elle vient juste de s’en rendre compte, tout comme toi...) et crois moi, le chef avait déjà quelques plans pour elle. Quand a Cello... Je sais juste que le chef là voulait.
Pourquoi avoir tué tout la famille au lieu de ne prendre que vous ?! La Rancune du chef envers votre famille, qui a longtemps surpassé la leur, tout simplement.

-Mouais. Ça marche pour cette fois. Ça va Mäaka, tu es rassurée ?

-Oui... Mais ça ne nous dit pas pourquoi Guel nous suit. »

Guel se glissa tel un chat derrière Mäaka en susurrant.

« -Je suis là car... Car moi aussi, je fouinais. Mais ils ont préféré me garder. Bien mal leur en pris.
Agribel, ne fait pas semblant de ne pas me connaître. Tu sais très bien qui je suis. »

Agribel se détourna de Guel. D’un simple geste, elle fit signe d’avancer. Elle sorti son luxrai d’un petit lancé et ouvrit la marche.

« -Essaie, simplement, de t’approcher de nous, et Ikuto te réduira à néant, capiché ?!
-Ok, mais on va où, au juste ?! »

Mäaka déploya une grande carte qu’elle sortie de sa poche. D’un air savant, elle sorti des lunettes de vue, et commença à chercher ou ils étaient.


« -Mäaka, tu fait quoi là ?!

-T’occupe, je cherche ou on est

-Si tu tenais ta carte a l’endroit, au moins...

-On ne vous a rien de mandé, a vous ! »

Agribel arracha la carte des mains de Mäaka et commença à pointer du doigt quelques villes sur la carte.

« -Qui a une boussole ?!

-Moi !

-Mouais, montrez pour voir »

Guel sorti une petite boussole dorée qui logeait au fin fond de sa poche.

« -C’est bon comme ça ?!

-Ouais, merc...

-Merci, non ?! »

D’un grand coup, Agribel envoya valdinguer Guel 10 mètres devant elle.

«-Ikuto, tu peux pas envoyer un coup d’jus sur l’autre là bas ?!

-L’autre a un nom, hein... AÏE MAIS ÇA FAIT MAL !!

-C’est pas fait pour faire mumuse. Cello, traine pas, Ange est capable de marcher tout seul, tu sais.

-Mais il a mal a ses pattes et pis moi aussi!

-Agribel, il est peut être temps de s’arrêter, on marche comme ça depuis l’aube.

-Bon, je vois. STOP ! Marche arrêt. On se repose. Toi *trucide Guel du regard* tu te tient pas trop loin NI trop prêt, capiché ?!

-C’est une nouvelle façon de parler ?! Ton accent peut êt... AÏE !

-DONC, on s’assoie."

D’un seul coup, tout le monde posa ses fesses par terre, Guel à 5 mètres du groupe. Mäaka avait cueilli quelques baies en route et les partagea en petit tas qu’elle donna a Ange, Cello, Ikuto, Glamow et Agribel.

« -Et moi T__T ?!

-Toi, si tu étais assez intelligent, tu auras fait la même chose que moi. Bon appétit ! »

Guel se leva, chercha quelques baies sur le buisson avoisinant. Ange pencha la tête vers les baies, qu’il attrapa d’une seule bouchée. Elles étaient bonnes, pour une fois que Mäaka ne ramenait pas de la nourriture empoisonnée...

*piti Flash Back*

« -Allez ! En route pour les champignons !!!

-Pourquoi j’ai accepté de venir avec vous...

-FENNE ! ON NE CRI PAS, ÇA POURRAI FAIRE FUIR LES BONS CHAMPIGNONS !!!

-Mäaka, stop, là, c’est toi qui me perse les oreilles. Et Ange là bas n’a pas l’air d’aimer non plus.

-Oui mais lui n’apprécie pas les bonnes choses ! EN AVANT !
-... »

Mäaka descendit le long du chemin, suivie de Fenne. D’un œil fermé, elle avait reperé un champignon, qu’elle s’empressa de cueillir.

« -Regarde Fenne ! Il est beau ce champignon non ?!!

-Il est... ROUGE A POIS BLANC !!! RELÂCHE ÇA TOUT DE SUITE !

-Bin pourquoi ?!

-Il est empoisonné imbécile... Regarde ! »

Fenne passa le champignon sous le nez d’Ange, qui recula en grognant sur le champignon.

« - Ça te suffi comme preuve ?!

-Oui, c’est vrai, tu as raison... »

*Fin Of The Flash Back*

_________________
Merchi Joliflor =D :
 
Revenir en haut Aller en bas
Shini Gami

avatar

Messages : 554
Date d'inscription : 03/07/2009
Age : 20

Feuille de personnage
Relations ::
Pokémons:

MessageSujet: Re: Un long, long chemin... [solo]   Jeu 10 Juin - 18:29

La suite du long, long chemin...

Ange se leva et s’étira de tout son long. Il avait besoin de se dépenser. Mais ces humains dormaient tous. Sauf Agribel, mais bon, apparemment, elle tenait mieux que ses congénères. Ou peut être veillait-elle sur sa sœur et sa cousine. C'est vrai que Guel, même avec son air bienveillant (enfin...), on ne peut pas dire qu'il inspire la confiance.
D'ailleurs, le voila qu'il se levait. Ange se coucha, tourna un peu sur lui même, et le chiot fit semblant de tomber dans les bras de Morphée. Il dressa une de ses oreilles.
Guel se dirigea vers Agribel, tendant une main. Ange tira sa tête le mieux qu'il put vers ces deux là. Guel commença en chuchotant.

« -[...] Tu sais qui je suis. Arrête d’essayer de m’éviter. Tu sais très bien que cela ne marchera pas longtemps.
-Lâchez-moi...
-Agribel ! Pourquoi veux-tu m’oublier... ?!! Pourquoi...
-...»

Guel pris la main d’Agribel, et l’aida à se relever. D’une triste mine, Agribel se frotta la joue.

« Je... Je ne sais vraiment pas sur quel chemin marcher. D’un coup, tu disparais, un coup tu réapparais... Et puis, la perte de mes parents, cette fuite... »

Agribel s’effondra sur Guel. Ce dernier fut étonné un instant puis tapota l’épaule d’Agribel. Il ne savait pas quoi faire, apparemment.

« -Je ne comprends pas, murmura Guel, pourquoi ne reconnaît tu pas que j’ai fait un double jeu pour parvenir a te sauver, toi !
-Comment l’aurais-je su, idiot. J’ai bien cru que tu était passé de l’autre coté ! Tu n’as pas honte de m’avoir foutu une frousse pareille !! Et regarde dans quel pâte de semoule tu t’es mit !»

Pour sa dernière phrase, Agribel avait haussé le ton. D’un bond, Mäaka sursauta avant de retomber lourdement sur le sol.

« -Ya quoi ?! Ya quoi?!
-Rien, rendors toi.
-Ha, heu,-Ha, heu, mais... Je pense que c’est l’heure, là. Le soleil a tourné et la prochaine ville est à 90 Km !
-Retourne la carte.
- Ha, oui, en fait, on n’est pas loin du tout.
-Bien. Maintenant, fait moi le plaisir d’ouvrir la marche.
-A VOS ORDRES, CHEF !
-Cheftaine, je vous pris.»

Guel fit une drôle de mou et s’adressa a Cello.

« -A quel jeu elles jouent ces deux là ?!
-Elles font toujours ça quand le soleil il va dormir. Et pis depuis que je les connais, elles font toujours ça, mes cousines.
-Okeyy, dit Guel d’un ton désespéré. BON LES FILLES, , il est ptêtre temps d’arrêter vos gamineries, là ! »

Agribel pris Guel par le col.

« -C’EST QUI QUE TU TRAITES DE GAMINES ?!
-HEUU Mais voyons, pas vous...
-Mouais... GAAARDE A VOUS !
-OUI CHEF !
-Repos !
-OUI CHEF ! »

Cello s’adressa a Ange.

« -Dit Ange, pourquoi les grands y sont plus débiles que nous ? Y régressent?!
*soupir du chiot*
Moi non plus, je ne sais pas... Ptêtre bien qu'oui, après tout. Nous, les ptits, on est plus intelligents que les grands alors. On devrai ouvrir la marche!
-Hors de question. Je suis ta cousine, et t'as pas intérêt à me dépasser d'un seul cheveux! »

Cello tourna d'un coup sec sa tête (foutant un gros vent a Agribel par la même occasion) pour se tourner vers Ange, qui remuait la queue.
La marche continua ainsi durant quelques heures. La nuit tomba assez brusquement pour le petit groupe, et ils leurs fut d’autan plus difficile de trouver un endroit ou s’abriter.
Par chance, Agribel, qui avait arraché la carte des mains de Mäaka la-pas-liseuse-de-cartes, avait trouvé une petite auberge non loin de là.
Ange s’avança vers l’Auberge pour en connaître le nom. «Auberge du... De... Auberge du lac ?! Ça devrai être ça, a priori. Ange s’avança, encore, un petit peu... Avant de couiner un bon coup et se retourner vers Agribel & compagnie.

« -Keskya Ange ?! Pourquoi tu hurle ?!
-KAÏKAÏKAÏ !
-Ha, tu as mal à la patte ?! Montre-moi ça. »

Agribel pris délicatement la patte d’Ange, qui serra les dents. Agribel y découvrit une épine profondément logée dans un coussinet. Elle prit son sac, en sorti une pince à épiler, le fit chauffer a blanc a l’aide du briquet (soigneusement confisqué) de Guel et commença à retirer la balle. Ange hurla un peu, couinait, mais il fallait souffrir pour guérir, hein.

« -Bon bah ça à l’air bien là, nan ?
-WAIIIIICROMEUGNONCROCOOL
-... Guel, t’ai-je dis qu’il ne fallait pas mélanger bouteilles d’alcool et bouteilles d’eau
-Oups. Désolé ^^ *regard moqueur et fausse moue triste*
-Toi.... JE VAIS T’ETRIPER !!!
-Dis Ange, tu sais pourquoi Mäaka ne tient pas l’alcool alors qu’Agribel si ?

Le chiot secoua la tête en signe de négation, et soupira. Ses coussinets qui n’avaient pas l’habitude de marcher si longtemps étaient endoloris par la longue marche, et sa seule hâte était de dormir dans les bras de Cello. Ça devait aussi être le cas de la petite, qui massait ses pieds pendant que Mäaka tournait en miaulant et qu’Agribel tentait d’attraper Guel, perché sur un arbre.
Cello remit ses chaussures, regarda Ange d’un air sûr d’elle, puis hurla à en faire voler des nuées de Tyltons....

« -JVEUX MANGER ET DORMIR, ALORS J’EN AI MARRE !!!
-... Cello s’y met ?
-Guel, dis moi, qui-ya t’il vraiment dans ces pseudos bouteilles de vin ?
-*lève les bras en signe de pseudo-innocence* De l’eau, rien que de l’eau, encore de l’eau... Et un petit fond de vodka..... »

Agribel n’eut pas le temps de le taper que Mäaka se dessaoula plus vite que prévu en se jetant dans le lac pas loin. Ils sautèrent tout deux pour la récupérer, car Mäaka nageait comme une bille de plomb. Cello en profita pour se tirer avec Ange vers l’Auberge, emportant sacs, vivres nourritures, eau (+vin) (c’est qu’elle sait bien se débrouiller) et fredonnant un étrange chanson parlant de caramels. Le groupe des 3 derrière, encore trempés et grelotant de froid, se dirent qu’il fallait ptêtre la suivre, tient.


_________________
Merchi Joliflor =D :
 
Revenir en haut Aller en bas
Shini Gami

avatar

Messages : 554
Date d'inscription : 03/07/2009
Age : 20

Feuille de personnage
Relations ::
Pokémons:

MessageSujet: Re: Un long, long chemin... [solo]   Lun 7 Mar - 19:09

L’auberge du lac


Cello fut la première à arriver, déboulant en trombes dans l’auberge. Ange la suivit, toujours aux aguets. Arrivèrent ensuite le groupe des trois, Agribel en tête, Mäaka qui trainassait et Guel bon dernier avec son air d’andouille finie, trempé comme il était et ses cheveux dégoulinant qui tombaient sur ses yeux.
L’auberge, petite, était malgré tout accueillante. Une salle avec un petit bar, des petites tables et des petites chaises était décorée de quelques petits bouquets de petites fleurs et d’autres petites décorations. Il y avait sur la droite un petit escalier qui menait surement aux chambres, petites elles-aussi. Malgré cette petite décoration, une géante avec les joues roses et un air de maman-gâteau vint les accueillir chaleureusement. Sa chevelure noire contrastait avec son visage rond, et ses grands yeux verts. Ange renifla la délicieuse odeur de saucisson et de patates cuites, et son ventre se mit à gargouiller.

_________________
Merchi Joliflor =D :
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un long, long chemin... [solo]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un long, long chemin... [solo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Sec Iton, parcours long
» Empâtage trop long = ?
» Au long du chemin koikigna? (FZ38)
» Sebastian BARRY (Irlande)
» Le long du chemin...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Pokémon :: La ville :: Rues et ruelles-
Sauter vers: