Académie Pokémon

Bienvenue dans cette académie du monde des pokémons. Située dans la région de Sinnoh, elle accueille les dresseurs, coordinateurs et toutes les autres personnes passionnés par les pokémons de toutes les régions. A vous de vivre votre aventure !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La maladie de la tristesse

Aller en bas 
AuteurMessage
Arthur Kraword

avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 19

Feuille de personnage
Relations ::
Pokémons:

MessageSujet: La maladie de la tristesse   Dim 4 Avr - 12:38

[Sur pokébip (je sais pas si tout le monde connais mais c'est un site) j'écris des fan fictions sur les pokémons. Pour l'instant, aucune de celle que j'ai écris ont été publier; raison; mal expliqué (pour la 1ère) et trop courte (pour la 2ème) et ici, je vais vous présentez la 3ème en attente.]

Chaptitre 1 : Gros problème, gros moyen

« Mesdames et messieurs veuillez accueillir Guillaume le grand dresseur de Caninos sur ce plateau ! »

Une foule applaudit l'animateur tandis que le certain Guillaume entrait en scène. Il fusillait les pokémons avec son regard. On aurait dit que c'était sa manière de les entraîner. Il n'avait pas de quoi se protéger mais on aurait dit qu'un simple regard suffisait à paralyser le pokémon et à le faire faire n'importe quoi. Les Caninos étaient assis sur des grandes boites carrées décorées. Le dresseur fit apparaître un cerceau enflammé sur un poteau. Il regarda à nouveau un des pokémons et le pokémon fit le saut. Quentin se cacha les yeux. Il avait peur pour le pauvre Caninos, peur qu'il se prenne dans les flammes et soit blessé. Heureusement, ce ne fut pas le cas. Les Caninos étaient bien entraînés. Le dresseur Guillaume salua le public avant de se diriger vers la sortie qui l'attendait.

« Ceci conclut notre numéro de cirque appelé le Caninos Show et votre petite sortie au cirque ! Merci à tous et à bientôt ! »

Quentin était bien content d'avoir vu tout ces pokémons, mais pas assez pour arrêter d'être triste. Depuis une semaine, Quentin se sentait mal. La tristesse l'avait envahi et rien ne lui faisait rire ou sourire. Ses parents l'avaient emmené au cirque en espérant que ça se tasse sans succès. Il était juste un peu mieux qu'avant mais à par ça, aucune bonne constatation. Que se passait-il dans son cerveau ? Il ne le savait pas. Même lui, ne savait pas la raison de sa tristesse. C'était un phénomène très étrange mais n'ayant assez d'argent pour pouvoir lui offrir des médecins convenables, les parents devaient lui fournir les moins efficaces médecins de la ville. Un jour était passé encore avec cet énorme chagrin, mais quelque chose l'avait surpris ; la tristesse était plus forte en présence d'un pokémon. Serait-il allergique au pokémon ? Il n'en savait trop rien. Il espérait juste que ça allait vite se terminer.

« Quentin ! Lèves-toi ! Aujourd'hui, nous sommes peut-être sans argent, mais nous avons fait appeler un spécialiste des maladies étranges.
-Ha... Ha bon ? Et il va me guérir ?
-On espère fort ! »

Un homme vêtu de blanc avec des cheveux gris arriva dans la chambre. Il portait une mallette en argent massif et une autre en plastique. De celle en plastique il sortit beaucoup de chose scientifique dont on ne peut dire le nom. Mais il n'ouvrit pas l'autre, ça devait être plus personnel et plus important. L'homme regarda Quentin et lui souri. Il l'examina de fond en comble et ne déclara rien. Pas un mot ne sortit de sa bouche. Après avoir terminé d'observer le corps de Quentin, il s'en fut et dit à Quentin, à sa mère et à son père qu'il allait revenir dans quelques jours pour donner le traitement.

Pendant ses quelques jours, Quentin soufra beaucoup de cette maladie. Chaque nuit, il pensait au monsieur qu'il avait vu et qu'il trouvait très étrange. On lui avait d'ailleurs dit qu'il s'appelait Professeur Chen. Donc chaque nuit il rêvait de ce mystérieux homme et de ce qu'il allait bien pouvoir faire. Dans sa tête, Quentin pensait à tous pleins de chose farfelus. Parmi l'une de ces idées, celle d'obtenir un pokémon...


Dernière édition par Arthur Kraword le Dim 4 Avr - 12:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arthur Kraword

avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 19

Feuille de personnage
Relations ::
Pokémons:

MessageSujet: Re: La maladie de la tristesse   Dim 4 Avr - 12:39

Chapitre 2 : Gros moyen, grosse surprise

Le professeur nommé Chen était parti depuis plusieurs jours. Qu'allait t-il bien pouvoir faire quand il reviendrait ? Quel serait-le traitement ? Toutes ces questions trottaient dans la tête de Quentin. Il pensa alors à pleins de choses farfelues, comme d'avoir un Pokémon...

« TOC TOC TOC »

Quentin était seul à la maison. Il regardait son ordinateur mais dû l'arrêter pour aller ouvrir. Qui pouvait être là à 6 heures du matin ? Il ouvrit et, surprise, ce fut le professeur Chen. Il n'avait plus qu'une mallette. C'était celle en argent massif. Le voir dut une grande surprise pour Quentin, mais ce qui le choqua le plus c'était cette mallette. En effet, lors de leur dernière rencontre il l'avait aussi emmené, mais ne l'avait pas ouvert. On aurait dit que ce n'était rien de plus que quelque chose de très personnel qu'il gardait pour que personne ne lui vole. Il commença à parler :

« Quentin ! Bonjour. Nous avons analysé ce que tu pouvais avoir et nous avons trouvé. Tu as la maladie de la tristesse. »

Quentin resta bouche fermé. La maladie de la tristesse ? Qu'est ce que ça pouvait bien être et surtout, comment est ce que ça se soigne ?

« Tu voudrais en savoir plus sur cette maladie, n'est ce pas ? »

La question ne se posait même pas ; bien sûr ! Mais rien ne sortit de la bouche de Quentin. Il n'arrivait plus rien à sortir.

« Bien sûr que tu veux tout savoir ! Quelle question ! N'est ce pas ce que tu penses ? »

Quentin essaya de parler. Mais rien ne sortait. Alors il essaya, encore et encore et :

« Oui !
-C'est ce que j'attendais que tu dises, répondit avec un large sourire le professeur, tu vas certainement être choqué par ce que je vais dire et tes parents le seront encore plus quand ils le verront mais il le faut bien car sinon tu resteras éternellement coincé dans ce chagrin.
-S'il vous plaît, qu'importe ce que dit le traitement, je le ferais !
-Bonne décision. Il n'y, pour cette maladie qu'un seul et unique traitement.
-Dites-le ! Je suis prêt à faire tout !
-Ce monde où nous vivons est peuplé de créature appelé Pokémon. Tu le sais, n'est ce pas ?
-Bien entendu, sinon je serais un martien, non mais !
-Nous cohabitons avec eux et nous formons un lien très fort avec eux.
-Oui...
-Et nous avons fait des recherches il y a quelques temps. Et il se pourrait que des gens tombent malade s'ils ne sont pas en contact avec des Pokémons.
-Cela voudrait dire que...
-Exactement, tu souffres de cette maladie et le seul remède est que tu puisses avoir un Pokémon. Au fait, je ne me suis pas beaucoup présenté ; je suis le professeur Chen je fais de la médecine, mais par dessus tout, j'étudie les Pokémons.
-Alors il me faut un Pokémon ?! Quentin était en même temps effrayé et content ! Comment ça ? Content ? Pas entièrement, le sourire n'était pas encore là, car il n'avait pas encore de Pokémon.
-Oui, il t'en faut un.
-Mais ça va coûter cher et la famille n'a plus d'argent...
-Le Pokémon est offert.
-C'est... C'est vrai !
-Bien entendu ! D'ailleurs... »

Il prit la mallette en argent et la posa sur la table. Il l'ouvrit et, ho ! Merveille ! Trois Pokéball attendaient Quentin.

« Alors ? Laquelle prends-tu ?
- Mais je ne sais même pas ce qui m'attend à l'intérieur !
-C'est la Pokéball qui choisit le dresseur qui l'aura. »

Quentin pris à tout hasard l'une des Pokéballs qui trônaient devant lui. Il la regarda de fond en comble et le professeur prit la parole :

« Pour l'ouvrir, appui sur le bouton du milieu. »

Quentin regarda le bouton. Il ne savait pas qu'est ce qui pouvait bien l'attendre mais devait se décider. Il avait deux choix ; l'un était qu'il restait triste toute sa vie, seul et sans défense face au monde et l'autre disait qu'il n'aurait plus jamais de chagrin et qu'en plus, il aurait un ami, un Pokémon avec qui il se liera d'amitié. Quentin choisit évidemment la deuxième proposition qui s'ouvrait à lui et appuya sur le bouton...

« Quentin ! Je suis rentré ! »

Argh ! C'était la mère de Quentin qui était arrivé ! Le professeur était lui aussi présent et se demandait comment allait réagir la mère. Le Pokémon de Quentin qui venait de sortir de sa Pokéball se dirigea vers la porte où la mère venait d'arriver.

« Kai ! Kaiminus !
-Houa ! »

Ce fut un cri d'horreur. Quentin et le professeur se précipitèrent vers la porte d'entrée et virent la mère de Quentin évanouie. Ce n'était rien mais le petit Kaiminus aurait pu faire plus de délicatesse. Quand elle se réveilla, le professeur et Quentin lui expliquèrent tout. La mère fût d'accord de laisser Quentin avec ce Pokémon et de le laisser construire sa vie dans le monde des Pokémons et de faire des combat pour, peut-être, être sacré champion Pokémon de Johto.

[c'est la fin, lâchez vos com's]
Revenir en haut Aller en bas
 
La maladie de la tristesse
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Film] - La Maladie de Sachs
» Une étrange maladie
» Le parkinson, une maladie qui tue les couples
» Joyeuse tristesse
» Maladie de la thyroide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Pokémon :: Hors Rpg :: Vos talents :: Ecriture-
Sauter vers: